Pour la ministre Diane Lebouthillier, cet investissement pourra «aider à réduire les coûts associés aux phénomènes météorologiques extrêmes et à remettre les communautés sur pied plus tôt».

Gaspésie: 26 M$ pour protéger la route 132 contre l'érosion

MATANE – Ottawa et Québec versent un total de 26,4 millions $ pour protéger la route 132 contre l'érosion des berges et les dommages causés par les aléas côtiers. L'annonce a été faite vendredi à Cloridorme, près de Gaspé, par la ministre du Revenu national et députée de Gaspésie-Les Îles-de-la-Madeleine, Diane Lebouthillier.

Les projets financés s'inscrivent dans le cadre du Programme d'intervention pour la protection de la route 132, qui est une artère clé pour le transport des personnes et des marchandises dans la péninsule. Les travaux de renforcement seront réalisés à Saint-Maxime-du-Mont-Louis, à Sainte-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine, à Cloridorme et à Mont-Saint-Pierre. Ils consisteront dans la construction et la réparation des ouvrages de protection côtière, dans la stabilisation des berges et dans la relocalisation des segments de route visant à préserver l'intégrité des infrastructures. 

Pour la ministre Lebouthillier, cet investissement pourra «aider à réduire les coûts associés aux phénomènes météorologiques extrêmes et à remettre les communautés sur pied plus tôt». «Les travaux qui seront menés sur la route 132 permettront d'assurer la sécurité des collectivités côtières, de réduire les impacts économiques et sociaux, en plus d'appuyer le développement durable de l'industrie du tourisme», a-t-elle ajouté.