Des graffitis, des murales, des collages, des peintures et des vidéos prendront d’assaut la bibliothèque du 6 au 18 août.

Gabrielle-Roy: de l'art urbain à la bibliothèque [VIDÉO]

À l’aube de sa fermeture, la bibliothèque Gabrielle-Roy accueille 21 artistes qui marqueront avec leur performance les derniers jours de cette institution avant sa rénovation.

Des graffitis, des murales, des collages, des peintures et des vidéos prendront d’assaut la bibliothèque du 6 au 18 août. 

Trans.mutation est un projet artistique créé devant et pour les visiteurs. Cette exposition éphémère est le coup d’envoi de la transformation de la bibliothèque tout en transformant les espaces vides en art urbain. 

«J’ai réussi à réunir des artistes de qualité pour créer des œuvres immenses. Chacune des œuvres est de 8 pieds par 30 pieds. On fait ça en présence des usagers, donc il y a des produits qu’on ne peut pas utiliser parce que c’est toxique. C’est plus une performance sur 12 jours», explique la commissaire indépendante de l’exposition d’art urbain trans. mutation, Nathalie Côté. 

Transmutation

Allant de la transmutation temporelle, sociale, professionnelle et de lieu, plusieurs thèmes sont au cœur des oeuvres réparties sur les quatre étages de l’édifice. «La transmutation est un principe à l’origine qui vient de l’alchimie. Il s’agit de transformer un matériau non noble vers de l’or pour améliorer sa condition. Au niveau spirituel, c’est l’ensemble des rencontres et des connaissances qui te font grandir comme personne», explique Nathalie Côté. Les 17 et 18 août, il y aura un vernissage où les visiteurs pourront contempler les œuvres dans une ambiance festive et des activités seront organisées. Le 19 août, la bibliothèque fermera ses portes. 

Trans.mutation est un projet artistique créé devant et pour les visiteurs. Cette exposition éphémère est le coup d’envoi de la transformation de la bibliothèque.

Rénovation

À partir du 3 septembre, les abonnés de la bibliothèque pourront continuer à louer des livres au centre récréatif Saint-Roch. Celui-ci offrira les mêmes services que la bibliothèque Gabrielle-Roy jusqu’à sa réouverture en décembre 2021. 

«La nouvelle bibliothèque sera un des établissements les plus avant-gardistes d’Amérique du Nord», déclare le député de Saint-Jean et adjoint parlementaire de la ministre de la Culture et des Communications, Louis Lemieux. 

C’est aussi ce que croit la conseillère municipale responsable de la culture à la ville de Québec, Alicia Despins. «La nouvelle Gabrielle-Roy est une bibliothèque qu’on appelle de troisième lieu. Il n’y a pas seulement des livres, mais toute une série d’activités et d’espaces pour les enfants, les étudiants et pour les gens qui veulent assister à des ateliers et à des spectacles. C’est très loin des bibliothèques conventionnelles. On est dans une autre gamme et on pense s’inscrire dans les plus belles bibliothèques au monde», souligne-t-elle. 

D’ici là, avant de déplacer les 55 000 livres restants, les nombreux artistes continueront de faire vivre l’âme de la bibliothèque pendant les deux prochaines semaines avant sa fermeture.