André Abran et Gilles Kègle entourent la photo de Jean Abran, l’une des 43 personnes décédées qui ont eu droit vendredi à des funérailles dignes à l’église Saint-Roch.
André Abran et Gilles Kègle entourent la photo de Jean Abran, l’une des 43 personnes décédées qui ont eu droit vendredi à des funérailles dignes à l’église Saint-Roch.

Fondation Gilles Kègle: à la mémoire de Royal, Jean et les autres

Jean-François Néron
Jean-François Néron
Le Soleil
Royal Bellemare vivait seul dans une chambre. L’homme de 75 ans a toujours vécu à l’écart de la société et de ses proches. Gilles Kègle, l’infirmier de la rue, le visitait régulièrement. Il est décédé en février, victime de graves problèmes respiratoires. Bien que démuni, il a eu droit à un hommage funèbre dans la dignité. À lui seul, il incarne l’utilité de l’œuvre de M. Kègle.