Des proches du rappeur Jahvante Smart, abattu samedi, s'étaient réunis à sa mémoire, à Toronto, lundi.

Flambée de violence à Toronto

TORONTO — La police de Toronto enquête sur une autre fusillade ayant fait plusieurs victimes dans la Ville-Reine.

Tard dimanche, les policiers ont indiqué sur Twitter que des coups de feu avaient été tirés dans le quartier de Kensington Market, dans l’ouest du centre-ville, touchant quatre personnes.

Ils ont précisé que l’une des victimes a subi de «très graves» blessures. Ils ne craignent pas pour la vie des trois autres blessés.

Quatre suspects ont été aperçus fuyant les lieux, a-t-on précisé.

Toronto est en proie à une flambée de violence armée que le maire, John Tory, impute principalement aux gangs de rue.

Samedi, Jahvante Smart, un rappeur de 21 ans aussi connu sous le pseudonyme de Smoke Dawg, ainsi que Ernest Modekwe, âgé de 28 ans, ont été tués dans une autre fusillade survenue cette fois à l’extérieur d’une boîte de nuit de Queen Street West. Une femme a également été blessée, mais elle devrait s’en tirer vivante.

Quelques semaines plus tôt, des coups de feu tirés en plein jour sur un terrain de jeux ont atteint deux fillettes. Les sœurs âgées respectivement de cinq et de neuf ans avaient dû être hospitalisées.

Selon des données policières, il y a eu 199 cas d’utilisation d’armes à feu à Toronto du 1er janvier au 25 juin. Les balles ont tué 22 personnes. En 2017, pour la même période, le nombre de cas s’élevait à 170; le nombre de morts à 16.