Familles recherchées pour chiens et chats

Les mesures de précaution contre le COVID-19 s’additionnent… Pour assurer le bien-être de ses animaux, la Société protectrice des animaux (SPA) de Québec recherche un maximum de familles d’accueil.

«Nous invitons tous ceux qui veulent et peuvent devenir une famille d’accueil pour un animal du refuge à nous contacter par voie électronique», insiste Félix Tremblay, directeur général de la SPA. 

Pour l’instant, les opérations du refuge se déroulent comme à l’habitude. Si ses activités venaient à être perturbées, la SPA aurait besoin d’un coup de main de la population. 

«Nous agissons de manière préventive. Soyons clairs, il n’est aucunement question de faire euthanasier des animaux à cause de cette situation. Si jamais on doit fermer, on va placer des animaux dans les familles le plus possible. Je ne pense pas qu’il y aurait des circonstances où on devrait fermer le refuge… Mais le moins on a d’animaux, le moins on a besoin d’employés», indique Félix Tremblay.

En famille d’accueil, la SPA s’assure que les chats et les chiens ont de bons soins. Ils seront nourris convenablement et auront de l’attention. 

Depuis que le gouvernement de François Legault a déclaré l’urgence sanitaire dans la province, il est interdit aux visiteurs de venir au refuge pour caresser les animaux. 

«Il n’y a aucune preuve voulant que les animaux domestiques puissent être infectés par la COVID-19, mais ils peuvent porter le virus sur leur pelage si une personne infectée les caresse», ajoute le porte-parole, qui tient cette information de discussions avec des vétérinaires.

Ceux qui pourront se présenter au refuge «devront temporairement avoir une raison explicite d’y être, que ce soit pour adopter un animal ou pour contribuer à la gestion d’un enjeu animalier». Les mesures d’hygiène de l’endroit ont aussi été accrues.

Pour devenir une famille d’accueil de la SPA, il suffit de consulter leur page Web

Pas de bénévoles au refuge Les Fidèles Moustachus

Les bénévoles qui venaient régulièrement caresser les animaux du refuge Les Fidèles Moustachus ne peuvent plus s’y rendre depuis l'annonce des mesures de précaution prises par le gouvernement. Toutes les journées de stage avec des étudiants ont aussi été interrompues. 

«On a restreint au maximum la circulation du personnel, et on a réduit le nombre d’employés. Si on venait à fermer, un seul employé pourrait venir tous les jours s’occuper des animaux, étant donné qu’on n’en a pas beaucoup», rassure Samuel côté, propriétaire du refuge Les Fidèles Moustachus.