La femme a confié qu'elle était en colère contre son copain et qu'elle l'a confronté quand ils sont arrivés à la maison, lui demandant pourquoi il avait ruiné le concert de Bryan Adams, dont les billets étaient très coûteux.

Expulsée d'un concert de Bryan Adams, elle poignarde son copain

SAINT-JEAN — Une femme de Terre-Neuve en colère contre son copain après qu'ils eurent été expulsés d'un concert de Bryan Adams lui a lancé un pot de salade de macaronis puis l'a poignardé au visage.

La femme de 34 ans a été déclarée coupable de plusieurs chefs d'accusation, dans un tribunal de Saint-Jean, après avoir raconté, la semaine dernière, comment elle avait été expulsée du concert de Bryan Adams en juillet au Mile One Center, en raison d'un conflit avec un autre spectateur.

Elle a expliqué que le spectateur s'est fâché quand elle s'est déplacée près de son siège pour se rapprocher de la scène.

L'homme a commencé à prendre des photos d'elle avec son téléphone, alors son copain a saisi l'appareil et l'a lancé, ce qui leur a valu une expulsion, alors que le spectacle n'était pas terminé, a-t-elle déclaré.

Sa mère, qui les avait accompagnés au concert, lui a dit plus tard qu'ils avaient manqué une bonne partie du spectacle, a-t-elle ajouté.

La femme a confié qu'elle était en colère contre son copain et qu'elle l'a confronté quand ils sont arrivés à la maison, lui demandant pourquoi il avait ruiné le concert, dont les billets étaient très coûteux.

«Je n'arrêtais pas de dire, il a tout gâché, c'est de sa faute et il aurait dû garder ses mains près de lui et rien de tout cela ne serait arrivé», a-t-elle déclaré devant un tribunal provincial. «J'ai échappé quelques jurons. J'étais très en colère après ce qui s'était passé.»

Elle a ajouté qu'elle lui a demandé de partir et que lorsqu'il a refusé, la querelle est devenue physique. Elle l'a poussé et il l'a jetée par terre, selon son témoignage.

Alors que le combat s'intensifiait, elle a tenté de lancer un pot de salade de macaronis vers lui et il l'a poussée à nouveau au sol. Elle a dit qu'elle a ensuite saisi un couteau et l'a pointé vers lui.

«C'était l'un de ces couteaux que j'utilisais pour éplucher les pommes de terre. J'ai décidé de le ramasser, je suppose, pour dissiper un peu la peur, car à ce stade, je le voulais vraiment hors de ma maison et rien ne semblait fonctionner. Je me suis dit qu'il allait peut-être avoir peur et partir.»

Il aurait alors agrippé le couteau et l'aurait lancé. Elle a dit avoir été blessée, mais qu'elle ignorait d'où venaient ses blessures à lui.

La femme a été reconnue coupable de voies de fait simples, d'agression armée, d'agression contre un agent de la paix et de possession d'une arme à des fins dangereuses la semaine dernière. Elle reviendra au tribunal le 3 juin pour une audience de détermination de la peine.

Le copain a également témoigné, affirmant que la plaie au poignet pourrait avoir été infligée par l'un ou l'autre au cours de l'altercation.