Le ministre de la Santé Christian Dubé à Québec, jeudi  
Le ministre de la Santé Christian Dubé à Québec, jeudi  

Excuses publiques du ministre pour la coiffeuse [VIDÉO]

Olivier Bossé
Olivier Bossé
Le Soleil
Le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec a fait des excuses publiques jeudi à la coiffeuse de Thetford Mines qu’il avait accusée à tort d’avoir continué à coiffer des personnes âgées tout en se sachant contagieuse à la COVID-19. Ce qui était faux.

Après avoir discuté au téléphone avec le ministre mercredi, elle avait demandé des excuses publiques, ce qu’il a fait 48 heures après sa bourde.

À LIRE AUSSI: «Je suis démolie»: la coiffeuse au coeur d’une contagion témoigne

Il parle d’une «maladresse», assumant la responsabilité complète de l’erreur. «J’ai pris connaissance d’un texte, je l’ai interprété d’une façon, je l’ai mal interprété. Je croyais que la dame savait qu’elle était contagieuse. Ça a été mon interprétation, et c’est pour ça que je me suis empressé de l’appeler puis de m’excuser. C’est moi qui étais en faute dans ça», a reconnu M. Dubé.

«Je lui ai parlé hier [mercredi], premièrement pour prendre de ses nouvelles et lui dire que j’étais désolé de la situation. La bonne nouvelle, c’est qu’elle va très bien, elle se remet très bien de ce qui lui est arrivé. Je lui ai dit que je garderais de ses nouvelles, que je l’appellerais encore quelques fois, parce que j’ai trouvé l’incident très malheureux pour moi, pour elle, et je voulais le mentionner publiquement, que je m’en excuse, de ce que j’ai pu lui faire. Ce n’était vraiment pas mon intention, c’était une maladresse. Je me suis excusé et je m’excuse publiquement», a-t-il énoncé dans sa déclaration d’ouverture.

+