Suzana-Tantine Mlebinge, 18 ans (photo), et son conjoint Earlving Milord, 22 ans, de Montréal, ont été accusés de plusieurs infractions en lien avec le proxénétisme, commises, selon la police, entre le 11 et le 13 mai.

Ex-fugueuse accusée de proxénétisme

Il y a deux ans, Suzana-Tantine Mlebinge était en fugue. Aujourd’hui, la jeune femme de 18 ans et son conjoint sont accusés d’avoir fait de la prostitution juvénile à Québec la semaine dernière. Pour l’instant, une seule jeune fille, âgée de 17 ans, aurait été sous leur emprise.

Suzana-Tantine Mlebinge, 18 ans, et Earlving Milord, 22 ans, de Montréal, ont été accusés de plusieurs infractions en lien avec le proxénétisme, commises, selon la police, entre le 11 et le 13 mai. Ils sont accusés d’avoir recruté ou caché une personne de moins de 18 ans qui rend des services sexuels, d’avoir exercé un contrôle sur cette jeune prostituée, d’avoir vécu des fruits de la prostitution, d’avoir produit de la pornographie juvénile et d’avoir fait de la publicité pour offrir des services sexuels moyennant rétribution.

Ils ont été arrêtés samedi soir dans un motel du boulevard Hamel à Québec. La jeune fille de 17 ans était en leur compagnie. Suzana-Tantine Mlebinge a craché au visage d’un policier et a aussi été accusée de voies de fait sur un agent de la paix.

Ce couple de présumés proxénètes ne ferait pas partie d’un réseau organisé. La police de Québec précise toutefois que l’enquête à leur sujet est toujours en cours.

Le couple demeure détenu en attendant l’enquête sous remise en liberté, fixée à mercredi prochain.

En mai 2016, Suzana-Tantine Mlebinge, alors âgée de 16 ans, avait quitté à pied sa maison de Cap-Rouge. Sa famille avait alerté la police de Québec, qui avait lancé un avis de disparition. La jeune fille a été retrouvée seulement en août 2016. Elle est toujours domiciliée à Québec.