L'hôtel de ville de Lévis

Vidange obligatoire des fosses septiques à Lévis

La Ville de Lévis prend le contrôle de la vidange des fosses septiques sur son territoire et refilera la facture - amoindrie - aux citoyens.
À partir du 1er janvier 2016, quelque 3400 installations septiques privées seront vidées obligatoirement tous les deux ans (quatre ans pour les résidences secondaires) par un seul et même sous-traitant imposé par la Ville.
«C'est pour protéger les sources d'eau potable et éviter de polluer les voisins», résume Florent Tanlet, attaché de presse du maire Gilles Lehouillier, qui se fait le chantre du développement durable.
Le conseil municipal a approuvé lors de sa dernière séance un nouveau règlement sur la vidange des installations septiques ainsi qu'une entente avec la Régie régionale de gestion des matières résiduelles de Portneuf qui accueillera les boues, impossibles à nettoyer dans une usine de traitement des eaux régulière. Le gagnant de l'appel d'offres pour la cueillette et le transport du contenu des fosses sera connu dans les prochaines semaines.
La Ville de Lévis calcule que le recours à un fournisseur désigné devrait permettre de diminuer la facture des citoyens. Alors qu'il en coûte environ 200 $ pour vider une fosse septique actuellement sur la Rive-Sud, le prix devrait tourner autour de 150 $ par vidange, indique M. Tanlet.
C'est dans la moyenne régionale quand une municipalité régit l'opération, a pu constater Le Soleil. Des économies sont possibles, car le sous-traitant gagne des clients et contrôle le calendrier des visites, qu'il enfile à la chaîne. La Ville, elle, s'assure que toutes les installations sont conformes et qu'il n'y a pas de débordements.
À Lévis, les vidanges seront collectées entre le 1er mai et le 31 octobre de chaque année, chaque secteur à tour de rôle.