La CNESST rappelle qu'il peut être dangereux, voire mortel d'effectuer un travail physique à des chaleurs extrêmes.

Une vague de chaleur à prendre au sérieux

Juillet n'a pas été aussi chaud que la normale au Québec, mais le début du mois d'août s'annonce plus torride.
Dès lundi et jusqu'à vendredi, les températures ressenties devraient dépasser les 30 degrés Celsius, à Montréal notamment, et même atteindre les 35 degrés lundi, mercredi et vendredi, selon MétéoMédia. Pour l'instant, peu de pluie est prévue.
Même si la plupart des travailleurs de la construction sont en vacances, certains sont toujours à l'oeuvre, sur les chantiers routiers, entre autres.
Les températures particulièrement élevées attendues incitent la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) à lancer un appel à la prudence aux employeurs et aux travailleurs.
La CNESST rappelle qu'il peut être dangereux, voire mortel d'effectuer un travail physique à des chaleurs extrêmes. En l'absence de mesures de refroidissement immédiates et efficaces, une hyperthermie peut s'installer et progresser, causant des dommages irréversibles au cerveau et aux organes vitaux, et éventuellement la mort.
Il est donc essentiel de prendre les mesures de prévention pour éviter les coups de chaleur.
Parmi les conseils prodigués, il faut notamment bien s'abreuver d'eau fraîche, reporter des tâches ardues non essentielles, et aménager des zones de travail et de repos à l'ombre ou dans un endroit frais ou climatisé.