Irma est passé lundi en catégorie 4 (sur 5), soit la puissance maximale atteinte par Harvey, qui a ravagé plusieurs parties de la côte texane et de la Louisiane. L'ouragan menace dangereusement une zone allant des Caraïbes à la Floride, a annoncé le Centre national des ouragans américain.

Tout juste après Harvey, la menace Irma

Moins de 10 jours après le passage dévastateur de l'ouragan Harvey, les États-Unis et notamment la Floride surveillent avec crainte l'évolution d'un nouvel ouragan, Irma, avec plusieurs îles des Caraïbes comme Porto Rico, Haïti et les petites Antilles déjà en état d'alerte.
Irma est passé lundi en catégorie 4 (sur 5), soit la puissance maximale atteinte par Harvey, qui a ravagé plusieurs parties de la côte texane et de la Louisiane. Et il menace dangereusement une zone allant des Caraïbes à la Floride, qui s'est elle aussi mise en alerte, a annoncé le Centre national des ouragans (NHC) américain.
Le gouverneur de Floride, Rick Scott, a déclaré «l'urgence» dans tout l'État afin de le préparer à l'arrivée de la tempête vers la fin de la semaine. Cette nouvelle menace intervient alors que le Texas n'a pas encore fini d'évaluer la facture d'Harvey, avec au moins 42 victimes et d'énormes dégâts matériels qui devraient largement dépasser la barre des 100 milliards de dollars.
Lundi soir, l'ouragan Irma se dirigeait vers les îles Sous-le-Vent avec des vents soufflant à 215 km/h. Mais Irma «va encore se renforcer au cours des prochaines 48 heures», a averti le NHC, basé à Miami, en précisant qu'il fallait «achever les préparatifs pour protéger les vies et les biens».
Irma devrait atteindre le nord de Porto Rico, un territoire américain, à 8h mercredi, provoquant dans son sillage une montée du niveau de la mer jusqu'à 3 mètres au-dessus de la normale, jusqu'à 25 centimètres de précipitations et de «grandes vagues destructrices», toujours selon le NHC. Un porte-avions américain doté d'un hôpital de campagne et équipé d'une trentaine d'hélicoptères de dizaines d'appareils capables de mener des missions de sauvetage et d'approvisionnement a été placé par précaution dans la région, a indiqué Alejandro de la Campa, de la division Caraïbes de l'Agence fédérale des situations d'urgence.
La trajectoire d'Irma est encore incertaine, mais plusieurs projections placent sur son passage Haïti, la République dominicaine et Cuba avant de se diriger vers le nord en direction de la Floride, puis, éventuellement, la côte est des États-Unis.