L’épidémie n’en est qu’à ses débuts, a prévenu l’organisation, disant espérer que le ministre Morneau corrigera le tir en s’entendant avec le gouvernement du Québec.

Tordeuse d’épinette: deux poids, deux mesures, déplore la FPFQ

OTTAWA - La Fédération des producteurs forestiers du Québec (FPFQ) regrette que le fédéral semble avoir oublié que l’industrie québécoise a elle aussi besoin d’argent pour lutter contre l’épidémie de la tordeuse des bourgeons de l’épinette.

Le budget déposé mardi dernier par le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau, prévoit une enveloppe pouvant atteindre 75 millions $ sur cinq ans pour aider les producteurs des provinces de l’Atlantique à s’attaquer à l’insecte ravageur.

Les producteurs québécois, eux, ont été laissés en plan, a dénoncé l’organisation par voie de communiqué, lundi. Or, la tordeuse des bourgeons de l’épinette fait aussi des siennes au Québec, la FPFQ estimant que 13% de la forêt privée québécoise est affectée par cette épidémie.

Et l’épidémie n’en est qu’à ses débuts, a prévenu l’organisation, disant espérer que le ministre Morneau corrigera le tir en s’entendant avec le gouvernement du Québec avant l’adoption du budget fédéral, et que le prochain budget québécois contiendra des mesures pour appuyer les producteurs.

Le Bloc québécois avait réagi défavorablement à l’absence de sommes dédiées à la forêt québécoise après le dépôt du budget fédéral, la semaine passée. Le député Xavier Barsalou-Duval avait qualifié cet oubli de «véritable gifle pour les régions forestières du Québec» dans un communiqué.