La tempête a causé des centaines d'accidents et des pannes d'électricité en Ontario.

Tempête de vent et de verglas sur le Québec

La prudence sera de mise sur les routes de la grande région de Québec, lundi et mardi, alors qu’une tempête printanière doit laisser une dizaine de millimètres de pluie verglaçante.

Après avoir sévi en Ontario, causant des centaines d’accidents et des pannes d’électricité, la tempête devrait s’installer lentement sur le sud du Québec au courant de la nuit de dimanche à lundi. Le système touchera notamment la grande région de Québec, Portneuf, Charlevoix, Montmagny, la Beauce et la réserve faunique des Laurentides. 

«Les précipitations vont commencer [dans la nuit de dimanche à lundi] sous forme de grésil. Ça va se changer en pluie verglaçante pour la région de Québec dans la matinée», a expliqué Simon Legault, météorologue chez Environnement Canada. 

Selon les secteurs, on attend jusqu’à cinq millimètres dans la journée de lundi et jusqu’à cinq autres millimètres durant la nuit de mardi. Les conditions routières s’annoncent donc hasardeuses aux heures de pointe, particulièrement lundi en fin de journée et mardi matin. «Il faut prendre nos précautions», a prévenu M. Legault. 

Les précipitations seront accompagnées de forts vents. Les rafales pourraient atteindre 70 km/h dans la vallée du Saint-Laurent. Environnement Canada prévoit que le verglas, conjugué aux vents, risque de causer des pannes de courant «si des branches cassent et tombent sur les fils».  

Contrats d’urgence

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a émis vendredi un communiqué invitant les usagers de la route à la prudence. Le MTQ annonçait également que des contrats d’urgence ont dû être signés avec des entreprises de déneigement pour faire face à cette nouvelle tempête tardive.

«Cette situation touche particulièrement la région métropolitaine de Montréal et les régions administratives du Centre-du-Québec, de Lanaudière, des Laurentides, de la Montérégie et de l’Outaouais», précisait la missive. «De façon générale, les contrats de déneigement couvrent la période comprise entre le mois de novembre et d’avril, les périodes précises variant en fonction des particularités locales ou régionales.»

Cette même tempête de verglas a frappé le sud de l’Ontario samedi et dimanche, provoquant plus de 700 accidents de la route, dont 550 dans la seule journée de samedi, dans la grande région de Toronto. Plus de 35 000 personnes demeuraient privées de courant dans le sud et le centre de la province, dimanche après-midi, selon Hydro One.  Avec La Presse canadienne