La fluoration consiste à ajuster la concentration de fluorures dans l'eau de consommation à 0,7 partie par million, quantité recommandée pour prévenir la carie.

Québec veut servir de modèle aquaresponsable

Le congrès de l'Alliance des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent s'ouvre mardi à Québec, et le maire Régis Labeaume invitera ses homologues à devenir aquaresponsables. «C'est un savoir que l'on aimerait exporter», souligne l'attaché de presse du maire, Paul-Christian Nolin. «Québec voulait être un exemple, alors par conséquent, ce modèle sera proposé à d'autres villes.»
Le maire a fait état la semaine dernière, au conseil municipal, des conclusions préliminaires d'une étude commandée à l'Institut national de la recherche scientifique et à l'Université Laval en août 2011.
Parmi les éléments à améliorer afin que Québec devienne aquaresponsable, la Ville devra mieux s'adapter aux changements climatiques, valoriser la consommation responsable de l'eau et assurer la qualité de l'eau.
L'administration Labeaume a mis 100 000 $ dans ce projet-pilote qui évaluait 17 points, dont la gestion des eaux pluviales.
Près de 160 personnes, dont les maires de 40 villes, sont inscrites à cette assemblée générale annuelle de l'Alliance des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent.
Le maire Régis Labeaume en est le trésorier et il sera nommé vice-président cette semaine avant de devenir président l'an prochain.
En conférence de presse ce matin à l'hôtel de ville, Régis Labeaume, l'actuel président et maire de Saint Catharines en Ontario, Brian McMullan, et le directeur de l'Alliance, David Ullrich, annonceront un conférencier de prestige qui prendra la parole devant les membres.