Québec frappée de plein fouet

Dame Nature a décidé de quitter 2016 avec fracas. La plus grosse tempête du jeune hiver a frappé Québec de plein fouet, en soirée, jeudi, et promettait le même sort à l'est de la province, où jusqu'à 60 centimètres de neige devaient tomber avant vendredi midi. 
Vents violents, neige abondante, poudrerie... Si El Niño avait fait oublier les rigueurs de l'hiver québécois aux gens de Québec, il y a un an, la soirée de jeudi s'est chargée de les leur rappeler. 
Une quinzaine de centimètres de neige étaient déjà tombés, à Québec, vers 21h, jeudi soir, et le pire était à venir. Après une nuit où les bourrasques devaient pointer à 70 km/h dans la grande région de Québec, Environnement Canada prévoyait qu'environ 35 centimètres seraient déjà posés au sol, au réveil, vendredi, avec quelques flocons supplémentaires en avant-midi.  
«C'est une dépression très intense. La plus grosse que l'on a eue à Québec et dans l'est jusqu'à maintenant cet hiver», soulignait, jeudi soir, le météorologue d'Environnement Canada Samir Al-Alwani. 
Le début de la tempête a créé certains maux de tête aux automobilistes, jeudi après-midi, mais la grande région de Québec a été relativement épargné pour ce qui des accidents de la route. La seule collision d'importance s'est produite sur la route 112, à Saint--Frédéric, en Beauce. Une dame dont le véhicule a fait un face-à-face avec un camion cube a dû être transportée d'urgence à l'hôpital l'Enfant-Jésus de Québec. 
À l'arrivée des secours, vers 14h30, la victime était incarcérée dans la carcasse de son véhicule et avait subi de multiples fractures. On ne craignait toutefois pas pour sa vie. 
Route 112 fermée  
La route 112 a été fermée de manière préventive le temps que des déneigeuses du ministère des Transports puissent venir déneiger. La route a été rouverte à la circulation vers 16h30. Plusieurs sorties de route ont également perturbé la circulation dans la région de Québec, jeudi après-midi.
À Québec, le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) avait été appelé à intervenir pour une vingtaine de sorties de route, à 21h30, jeudi, mais aucun accident majeur. «Somme tout, ça a bien été pour une tempête. Mais la nuit est encore jeune», a souligné le porte-parole du SPVQ, Étienne Doyon, en fin de soirée.
La nuit était surtout jeune pour l'Est-du-Québec, qui recevait la visite de la tempête en différé. Le pire de la dépression était prévu pour le milieu de la nuit, en Gaspésie, et pour tôt vendredi, en Basse-Côte-Nord. À Gaspé et Sept-Îles, jusqu'à 50, voire 60 centimètres de neige étaient attendus. «La dépression passe directement dans le golf du Saint-Laurent», a expliqué Samir Al-Alwani. 
Vagues dangereuses
Au-delà de la visibilité réduite et la chaussée glissante, les gens de l'Est-du-Québec devaient se méfier des vagues. Des vagues de six mètres de haut, dangereuses «pour les automobiles et l'érosion» étaient attendus dans les secteurs de Sept-Îles et de Saint-Anne-des-Monts, selon le météorologue. De quoi tester la route 132, où certaines portions de chaussées ont été emportées par la mer, le 16 décembre, entre La Martre et Marsoui, en Gaspésie.