Les concepteurs du projet ont voulu regrouper tous les services au même endroit : boutiques, restaurants, cliniques, commerces sont aménagés autour d'une place publique.

Projet Nodélo: des réservations pour l'écoquartier dès juin

L'écoquartier Nodélo est sur le point de prendre forme au nord de la rue Georges-Muir, à Québec. Un quartier conçu selon les principes LEED avec 1124 logements écoénergétiques, gestion des déchets sur le site et récupération de l'eau de pluie pour alimenter les toilettes.
Une partie de l'équipe qui a travaillé au projet de l'écoquartier Nodélo : Maxime Lemieux, de la firme d'architectes ABCP, ainsi que Pierre Blondeau, Sébastien Leboeuf et Yves Trauttmann, tous trois de Leboeuf société immoblière.
Le futur écoquartier Nodélo
Le promoteur Sébastien Leboeuf, de Leboeuf société immobilière, ne tarit pas d'éloges sur son quartier Nodélo, qui prendra racine sous peu au nord de Georges-Muir, entre l'autoroute Laurentienne et le boulevard Henri-Bourassa. Un projet de 500 millions$ qui a nécessité cinq ans de gestation et qui est sur le point de naître : dès le 18 juin, on procédera à des réservations prioritaires.
«C'est un projet qu'on travaille depuis 2007 avec la Ville de Québec. C'est un troisième écoquartier!» s'enthousiasme M. Leboeuf, en référence aux deux projets d'écoquartiers pilotés par la Ville à D'Estimauville et à Pointe-aux-Lièvres, mais qui ne sont pour le moment pas encore démarrés. Un autre quartier à vocation écologique et réalisé par un promoteur privé, La Cité verte, est en cours de réalisation sur le chemin Sainte-Foy.
Le concept architectural de Nodélo a été entièrement élaboré par la firme d'architectes ABCP - qui incidemment travaille aussi sur le futur amphithéâtre. Pour l'aménagement paysager, elle s'est associée avec Projet paysage.
Le quartier comporte 53 % d'espaces verts, dont un immense parc central, lieu où convergent toutes les activités. Le point d'intérêt : un lac, qu'on pourra franchir par une passerelle et qui se transformera en patinoire en hiver. Le parc sera cédé à la Ville de Québec, a indiqué le promoteur. La superficie totale couverte par le projet est 254000 mètres carrés. Le parc en occupe un peu plus de 12000.
Il y aura des unités d'habitation pour tous les types de portefeuilles, assure M. Leboeuf. Les unités - des lofts, des condominiums, des jumelés, des maisons de ville superposées - coûteront en moyenne 200000 $. En tout, 250 logements pour personnes âgées, 145 unités locatives et 1124 unités d'habitation. On veut créer une transition entre les plus gros édifices de 6 à 11 étages, qui seront adossés à une zone tampon verte de 30 mètres en bordure de l'autoroute, et les résidences unifamiliales du quartier voisin. L'urbaniste Maxime Lemieux, de chez ABCP, s'est assuré que l'impact sonore de l'autoroute était ainsi minimisé.
Le promoteur mise sur de nombreux attraits pour attirer les futurs résidants de Nodélo. D'abord, on veut regrouper tous les services nécessaires à proximité : restaurants, commerces, cliniques, piste cyclable longue d'un kilomètre, sentiers pédestres, marché et place publics, jeux d'eau, garderie, accès facile au transport en commun.
«Ces services vont profiter aussi aux citoyens des quartiers à proximité et revitalisera le secteur», assure le vice-président de Leboeuf société immobilière, Pierre Blondeau. En tout, 100000 pieds carrés de plancher seront réservés aux fonctions commerciales. Les stationnements souterrains seront la norme, insiste-t-il. Plus de 80 % des cases seront sous terre.
Un immense parc est le point central du quartier Nodélo, un endroit où on trouve un lac qui deviendra une patinoire en hiver.
Réutiliser l'eau de pluie
Tous les matériaux qui seront excavés pendant la construction seront réutilisés sur le site. L'eau qui alimentera les toilettes proviendra du système de récupération de l'eau de pluie, cela assorti d'une promesse de 30 % de réduction de consommation. Dans le même esprit, on installera des robinets, pommes de douche et chasses d'eau à faible consommation. Un système de préchauffage des chauffe-eau permettra d'économiser jusqu'à 40 % sur la production d'eau chaude, alors que les commerces, eux, seront équipés de chauffe-eau instantanés. Pas d'ampoules traditionnelles à Nodélo pour l'éclairage public, mais bien des ampoules DEL et un souci de minimiser la pollution lumineuse.
Mais le point saillant des mesures écoénergétiques, explique Yves Trauttmann, spécialiste des énergies nouvelles chez Leboeuf, c'est le système pneumatique de récupération des déchets. Ceux-ci sont déposés dans les trappes situées dans les édifices ou dans la rue, aspirés jusqu'à l'usine à proximité et compressés pour réduire leur volume de sept à huit fois. Le transport est ainsi réduit de 50 %. «Pour la Ville, c'est aussi une économie dans la gestion des déchets», soutient M. Trauttmann.
À terme, ce quartier rapportera 5 millions $ par année en revenu foncier à la Ville de Québec, prend soin de souligner Sébastien Leboeuf.
Les citoyens de Charlesbourg en sauront plus ce soir, lors d'une soirée d'information sur le futur quartier.