Entreprises E.M.U. a vu ses deux immeubles inondés lors de quatre événements mettant en cause la rivière Lorette, qui coule à moins de 200 mètres de ses bâtiments.

Plus d'un demi-million de dollars de dédommagement pour refoulement d'égout

La Ville de Québec a réglé à l'amiable trois dossiers liés à des refoulements d'égout survenus le 26 septembre 2005 à la suite du débordement de la rivière Lorette.
Les demandeurs, un citoyen et une compagnie d'assurances qui en représente deux autres, ont reçu respectivement 211 308,04 $, 166 000 $ et 168 000 $ à titre de dédommagement, y compris les intérêts et les frais liés à la poursuite.
Le déblocage est attribuable à la fin d'un autre litige impliquant Équipements E.M.U., entreprise inondée trois fois en 2003, en 2004 et en 2005. Le tribunal a reconnu la Ville de Québec responsable des dommages subis puisque son réseau d'égout pluvial était «inadéquat, insuffisant et désuet» dans le secteur des Méandres.
Deux millions de dollars ont dû être versés à l'entreprise après l'ultime refus de la Cour suprême d'entendre l'appel de la Ville, ce printemps. La dépense sera assumée par l'agglomération de Québec, qui inclut les villes de L'Ancienne-Lorette et de Saint-Augustin-de-Desmaures, puisque les actes de la Ville de Québec ont été posés «dans l'exercice d'une compétence d'agglomération».