Les restes du rorqual sont dans un état de décomposition avancée.

Petit rorqual échoué dans Charlevoix

Un petit rorqual de sept mètres s'est échoué à Petite-Rivière-Saint-François, dans Charlevoix, il y a quelques jours.
La carcasse était dans un état de décomposition avancée mardi, indique Robert Michaud, coordonnateur du Réseau québécois d'urgences pour les mammifères marins (RQUMM). De relative petite taille, l'animal était assurément mort depuis plusieurs jours, ajoute M. Michaud.
Il s'agit de la deuxième carcasse de mammifère marin retrouvée autant en amont du fleuve Saint-Laurent cette année, la première ayant échoué en juin à Lévis, dans le secteur du parc des Chutes-de-la-Chaudière. Ce n'est pas pour autant inquiétant, indique M. Michaud. «Est-ce que le rorqual est mort parce qu'il s'est échoué ou s'est-il rendu autant en amont parce qu'il était déjà en mauvaise santé? On n'aura jamais la réponse.»
Une équipe du RQUMM s'est rendue sur place mardi pour identifier l'animal et en prendre des mesures. Robert Michaud réitère l'importance de signaler la présence de carcasses échouées sur les berges du fleuve Saint-Laurent. Il indique que de tels signalements ont permis de lancer l'alerte sur le cas de la baleine noire.