La Ville de Granby multiplie les mesures pour ralentir la progression de l'agrile du frêne, un insecte originaire d'Asie extrêmement nuisible.

Pas d'agrile du frêne à Québec

L'agrile du frêne, cette espèce envahissante qui décime les frênes partout où elle passe, n'a toujours pas atteint la région, a annoncé mercredi la Ville de Québec.
Comme à chacun des printemps depuis 2012, la municipalité avait posé une cinquantaine de pièges à agrile sur son territoire, afin de détecter la présence éventuelle du ravageur aussi tôt que possible.
Mais bien que l'insecte soit présent dans la région de Montréal depuis 2008, il n'a toujours pas été observé aux environs de Québec.
Ce qui est une chance, puisque la capitale nationale compte pas moins de 13 000 frênes sur ses terres publiques, sans compter les terrains privés.
Notons que l'agrile n'essaime jamais bien loin de l'arbre qu'il infecte, mais qu'il arrive qu'il soit transporté sur de longues distances avec du bois de chauffage.