Nouvel épisode de poussière au port de Québec

Un autre épisode de poussière, signalé par des citoyens en fin de semaine, force l'Administration portuaire de Québec à faire le point sur les mesures entreprises par Arrimage Saint-Laurent (ASL) pour diminuer ses effets.
Les rafales de samedi ont en effet soulevé un nuage de poussière de charbon dans le secteur de Beauport, sur le terminal de vrac solide opéré par ASL. Le port de Québec rappelle que les canons à eau, installés par l'entreprise mise en cause pour remédier à la situation, ne seront complètement fonctionnels qu'à la fin du mois.
Pour l'instant, la présence de coliformes dans le fleuve force l'opérateur à puiser son eau dans le réseau d'aqueduc de la Ville de Québec, qui n'a pas la pression requise pour faire fonctionner adéquatement le système. ASL est donc à installer une station de chloration qui permettra de traiter l'eau du fleuve et ainsi faire fonctionner les canons à eau à leur plein potentiel.
En entrevue avec Radio-Canada, la citoyenne Véronique Lalande, du comité de vigilance du Port de Québec, invite la population à contacter Urgence-Environnement lorsque de tels événements surviennent. Celle qui avait été la première à soulever la question de la pollution dans le quartier Limoilou estime que tant qu'il y aura des opérations à ciel ouvert dans le port, des nuages de poussière continueront de se répandre dans l'air.