Un photographe brave le vent et la pluie à Peggy's Cove, en Nouvelle-Écosse.

L'ouragan Arthur frappe l'est du Québec sous forme de tempête tropicale

La Gaspésie, les Îles-de-la-Madeleine et la Basse Côte-Nord seront frappés samedi par ce qui reste de l'ouragan Arthur, premier de la saison. D'importantes quantités de pluie et des vents violents balaieront ainsi l'est du Québec.
Si la dépression est passé d'ouragan à tempête tropicale, ses impacts sur le Québec se feront malgré tout bien sentir.
La tempête Arthur amène avec elle des vents de 100 km/h. Les Îles-de-la-Madeleine seront principalement soufflées. Le traversier reliant Souris, à l'Île-du-prince-Édouard, et Cap-aux-Meules pourrait subir les contrecoups. Des vagues de trois à quatre mètres animeront le golfe du Saint-Laurent, rendant plus difficile la navigation.
Ce sont surtout les manoeuvres d'accostage qui poseront problème, a expliqué une employée de CTMA, responsable du traversier. Les forts vents pourraient empêcher le traversier d'accoster au quai. Le prochain départ est prévu pour 14h.
Du côté de la Gaspésie, les vents seront de moindre importance mais la pluie tombera abondemment. De 30 à 40 mm sont attendus pour cet après-midi seulement. Au total, de 70 à 80 mm pourraient tomber lors du passage de la dépression, a fait savoir Simon Legault, météorologue pour Environnement Canada.
Pour vérifier les avis concernant le traversier Souris - Cap-aux-Meules, c'est ici
Provinces de l'Atlantique
La tempête tropicale affecte aussi les provinces maritimes, principalement la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick.
La tempête pourrait déverser jusqu'à 150 millimètres de pluie dans le sud-est du Nouveau-Brunswick.
Déjà, samedi matin, de bonnes quantités de pluie étaient tombées à Halifax, en Nouvelle-Écosse, où Arthur a touché terre en premier. Les forts vents ont cassé des branches d'arbres et provoqué des pannes de courant.
Arthur, première tempête officielle de la saison des ouragans, a provoqué vendredi l'annulation de plusieurs célébrations de la Fête de l'indépendance le long de la côte est des États-Unis, notamment en Caroline du Nord.
Avec La Presse Canadienne