Une centaine de résidences de Napierville ont été inondées à la suite des pluies diluviennes qui sont tombées sur une période de plusieurs heures, vendredi soir.

Les violents orages font des dégâts en Montérégie

Les niveaux de l'eau demeurent toujours élevés à Napierville, en Montérégie, où l'état d'urgence était toujours en vigueur samedi.
Le maire suppléant de Napierville, Daniel Dumontier, a affirmé en entrevue samedi après-midi que le «réseau était sous contrôle», mais la ville tient à vérifier si d'autres terrains sont affectés avant de mettre un terme aux mesures d'urgence.
Entre 200 et 250 bâtiments ont été inondés, selon M. Dumontier.
L'état d'urgence avait été décrété vendredi soir. Les égouts avaient refoulé, incapables de contenir la pluie qui s'est déversée pendant près de deux heures et demie.
Des employés municipaux et du service des incendies ont effectué des travaux de pompage au cours de la nuit.
Aucune résidence n'était évacuée samedi après-midi.
La municipalité suit la situation «d'heure en heure» pour déterminer si les mesures d'urgence seront maintenues, a ajouté M. Dumontier.
«On en veille, on est en train de vérifier pour que tout soit en bonne et due forme et fonctionnel», a-t-il déclaré en entrevue téléphonique.
Les violents orages et la grêle qui ont frappé la région vendredi ont causé des dégâts importants, en plus de priver d'électricité des milliers d'abonnés.
Saint-Constant et Saint-Isidore figurent également parmi les municipalités les plus touchées. Des arbres ont été déracinés par la force des vents. Un producteur de poivrons a perdu toute sa récolte, en raison de la grêle.
Samedi après-midi, plus de 770 abonnés manquaient toujours d'électricité en Montérégie selon Hydro-Québec. Dans les Laurentides, près de 800 clients n'avaient pas de courant.