Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
L’agence météorologique néerlandaise KNMI a émis une rarissime alerte «code rouge» dimanche sur l’ensemble du pays, frappé par sa première tempête de neige en plus de 10 ans.
L’agence météorologique néerlandaise KNMI a émis une rarissime alerte «code rouge» dimanche sur l’ensemble du pays, frappé par sa première tempête de neige en plus de 10 ans.

Les Pays-Bas frappés par leur première tempête de neige en 10 ans

Danny Kemp
Agence France-Presse
Article réservé aux abonnés
LA HAYE — Un front froid traversait dimanche le nord de l’Europe, couvrant les Pays-Bas et une partie de l’Allemagne de neige qui a perturbé le trafic ferroviaire, aérien et routier.

De l’autre côte de la mer du Nord, la Grande-Bretagne se préparait également à l’arrivée de cette tempête nommée «Darcy» par les météorologues néerlandais, dont les vents atteignent 90 km/h.

Les habitants de villes néerlandaises et allemandes se sont précipités dehors pour faire de la luge et jouer dans la neige malgré les températures de -5°C.

L’agence météorologique néerlandaise KNMI a émis une rarissime alerte «code rouge» dimanche sur l’ensemble du pays, frappé par sa première tempête de neige en plus de 10 ans.

«C’est la première tempête de neige [aux Pays-Bas] depuis longtemps : la dernière […] avait eu lieu en janvier 2010», selon le site internet de prévisions météorologiques Weer.nl.

Le gouvernement néerlandais a fermé pour plusieurs jours tous les centres de dépistage du coronavirus en raison de la sévérité des conditions météo, alors que le pays s’attend à traverser 10 jours de températures négatives.

Des gens fabriquent un bonhomme de neige dans le centre d'Amsterdam

Des dizaines de vols ont été annulés ou retardés à l’aéroport Schiphol d’Amsterdam, tandis que celui d’Eindhoven (sud) a été fermé. Tous les trains ont été annulés dans le pays, y compris ceux à destination de l’Allemagne.

Les trams ont été arrêtés dans la capitale Amsterdam, et un tram a déraillé à cause de la neige à La Haye, a constaté un journaliste de l’AFP.

La plupart des régions des Pays-Bas étaient recouvertes dimanche de 5 à 10 cm de neige, mais le manteau blanc atteignait 30 cm d’épaisseur par endroits, selon la chaîne de télévision publique NOS.

Plus de 80 voitures étaient sorties de la route après avoir glissé sur la neige, selon l’autorité néerlandaise des infrastructures, qui conseille aux automobilistes d’éviter de se déplacer.

Une photo tweetée par des autorités locales montrait un chasse-neige tombé dans un fossé.

Patinage sur glace

Les températures négatives ont aussi fait naître aux Pays-Bas l’espoir que les canaux gèlent, dans ce pays fondu de patinage sur glace.

Le premier ministre Mark Rutte a annoncé que le patinage serait autorisé si les canaux gelaient pour la première fois depuis 2018, tout en rappelant aux Néerlandais la nécessité de respecter la distanciation sociale et d’essayer de ne pas se blesser pour ne pas encombrer des hôpitaux déjà surchargés.

Les espoirs de pouvoir organiser, pour la première fois depuis 1997, une course mythique de patinage de vitesse très appréciée aux Pays-Bas ont toutefois été refroidis, en raison des restrictions liées au coronavirus.

Une partie d’une autoroute en Rhénanie du Nord-Westphalie a été fermée après s’être transformée en patinoire géante.

Cette épreuve de 200 kilomètres traversant 11 villes, l’Elfstedentocht, n’a pas eu lieu depuis plus de deux décennies en raison du changement climatique.

Tous les matchs de football de la première division néerlandaise prévus dimanche ont été annulés, ainsi qu’un match de la Bundesliga allemande.

En Allemagne, les chutes de neige ont causé des perturbations majeures de la circulation des trains en Rhénanie du Nord-Westphalie (ouest), la région la plus peuplée du pays (18 millions d’habitants), ainsi que du trafic ferroviaire au départ de Hambourg (nord).

La neige, d’une épaisseur atteignant par endroit 30 cm, a aussi causé d’importantes perturbations dans la circulation routière du pays. 222 accidents ont été dénombrés depuis samedi après-midi, a indiqué un porte-parole de la police à l’agence DPA.

Une partie d’une autoroute en Rhénanie du Nord-Westphalie a été fermée après s’être transformée en patinoire géante.

Jusqu’à 40 cm de neige étaient attendus dans certaines parties du nord de l’Allemagne durant la nuit de dimanche à lundi, selon le service météorologique DWD.

La Belgique, voisine des Pays-Bas, s’est recouverte d’une couche de neige légère, mais s’attendait à une forte baisse des températures la semaine prochaine.

Au Royaume-Uni, les autorités ont émis une alerte météo orange pour le sud-est de l’Angleterre, en raison de possibles routes bloquées par la neige et de perturbations attendues des transports routier, ferroviaire et aérien.

La BBC, selon qui le Royaume-Uni «commence à voir le blanc de l’oeil» de la tempête, a indiqué que les centres de dépistage de la COVID-19 de deux comtés de l’est de l’Angleterre ont dû fermer à cause de la météo.