L'entreprise canadienne qui a expédié les déchets à Manille avait déclaré aux autorités philippines qu'il s'agissait de plastiques destinés au recyclage. En fait, les inspecteurs des douanes ont découvert à la réception qu'ils contenaient plutôt des ordures ménagères ordinaires - y compris des couches pour adultes souillées et des déchets de cuisine. Sur la photo: des manifestants à l'extérieur de l'ambassade canadienne à Manille en 2015.

Les déchets canadiens dans un port de Manille seraient ramenés au pays

OTTAWA — Les déchets canadiens qui pourrissent depuis près de six ans dans un port des Philippines seront vraisemblablement retournés à leur expéditeur.

Un responsable canadien s'exprimant sous le couvert de l'anonymat a indiqué à La Presse canadienne, mercredi, que des «pourparlers significatifs» avaient lieu entre les responsables des deux pays, avec pour résultat probable que le Canada rapportera éventuellement ses ordures à la maison.

Il reste encore quelques problèmes juridiques complexes à résoudre, mais le responsable a déclaré qu'un accord pourrait être conclu d'ici quelques mois.

«Déclarer la guerre»

Des médias philippins ont indiqué mardi que le président philippin, Rodrigo Duterte, menaçait de «déclarer la guerre» et de retourner au Canada la centaine de conteneurs remplis de déchets ménagers et électroniques canadiens.

L'entreprise canadienne qui a expédié les déchets à Manille avait déclaré aux autorités philippines qu'il s'agissait de plastiques destinés au recyclage. En fait, les inspecteurs des douanes ont découvert à la réception qu'ils contenaient plutôt des ordures ménagères ordinaires - y compris des couches pour adultes souillées et des déchets de cuisine.

Le président Duterte a déclaré aux médias philippins mardi que si le Canada ne ramassait pas ses ordures d'ici la semaine prochaine, il allait lui-même renvoyer les conteneurs au Canada - après en avoir déchargé une partie à l'ambassade canadienne à Manille.