Des inondations ont déjà eu lieu en Beauce, où la situation s’est quelque peu améliorée, après la crue de la rivière Chaudière.

Les cours d’eau sous surveillance en raison des précipitations attendues

MONTRÉAL — La surveillance des cours d'eau s'intensifie ce week-end au Québec, alors que des précipitations prévues pourraient entraîner des inondations dans plusieurs régions, dimanche et lundi.

Des inondations ont déjà eu lieu en Beauce, où la situation s'est quelque peu améliorée, après la crue de la rivière Chaudière.

LIRE AUSSI: Réveil brutal en Beauce: la rivière Chaudière sort de son lit

Selon Émilie Maude Lapointe, conseillère en sécurité civile pour le ministère de la Sécurité publique, huit personnes ont été évacuées dans le secteur de Scott. À Sainte-Marie, une quarantaine de personnes ont quitté leur résidence. Quelque 150 sous-sols sont inondés et une vingtaine de maisons sont toujours difficiles d'accès. D'autres propriétés ont vu l'eau s'infiltrer à Vallée-Jonction et à Saint-Joseph-de-Beauce.

Un résident a d'ailleurs été retrouvé sans vie dans son sous-sol à Sainte-Marie. Quelques personnes ont pu trouver refuge dans un centre d'hébergement temporaire.

D'autres cours d'eau sont sortis de leur lit en Gaspésie.

Selon Pierre Corbin, directeur des opérations chez Hydro Météo, des rivières demeurent sous surveillance dans la vallée l'Outaouais (Petite-Nation, rivière du Nord), dans les régions de Lanaudière, de la Montérégie et de Québec.

«À partir du moment où la pluie va commencer à tomber, beaucoup d'autres cours d'eau, notamment au sud du fleuve et peut-être aussi sur la rive nord vont s'ajouter à la liste à surveiller», prévient l'expert qui s'attend à des inondations.

«C'est une grosse zone de pluie qui va ratisser large et à cause de ça, il y a des bassins en inondation actuellement qui vont être touchés et donc il y a un potentiel de débordement», explique M. Corbin.

Point culminant lundi

Selon lui, le point culminant du niveau des cours d'eau devrait être atteint lundi.

Du côté de la Sécurité publique, Maude Émilie Lapointe ne croit pas que les pluies soient très abondantes, mais c'est l'accélération de la fonte des neiges qui pourrait venir rehausser le niveau des cours d'eau.

Pierre Corbin ne croit pas que la situation puisse s'envenimer, comme ce fût le cas l'an dernier. Il rappelle qu'une succession de perturbations avaient alors déferlé sur le Québec, provoquant des inondations sans précédent.

D'après les données en ligne de la Sécurité publique, des débordements mineurs ont été observés au Lac Maskinongé, à Saint-Gabriel-de-Brandon, puis autour des rivières Cascapédia, Chaudière (Vallée-Jonction et Saint-Lambert-de-Lauzon), Etchemin, Noire et Ouelle dont le débit serait en baisse. La Rivière du Loup aurait aussi causé des inondations mineures et son niveau serait toujours en hausse.

Maude Émilie Lapointe tient à rassurer la population en rappelant que les experts suivent l'évolution des crues et que des équipes sont en place sur le terrain pour venir en aide aux municipalités.