Le temps sec et chaud menace d'embraser la forêt québécoise

Le temps chaud et sec qui prévaut depuis quelques jours dans plusieurs des régions du Québec incite la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) à lancer un appel à la prudence.
Au cours des trois derniers jours, 25 incendies ont été signalés, affectant 33 hectares de forêt. Les précipitations attendues n'auront pas d'effet à long terme, selon la SOPFEU.
Mercredi, quatre feux sont en activité: un à l'ouest de Québec, deux en Outaouais et un autre au nord-ouest de Dolbeau-Mistassini.
Le danger d'incendie est considéré extrême dans quelques régions québécoises, toutes situées dans le sud-ouest. Il est élevé dans plusieurs autres secteurs.
Au printemps, l'herbe, les feuilles mortes et les petites branches au sol s'enflamment et se propagent rapidement avec les effets du vent. Avec les activités en forêt qui ont repris et les gens qui nettoient leur terrain, les risques d'incendie s'accentuent.