Les équipes d'Urgence-Environnement et de la Garde côtière travaillaient ensemble, dimanche, pour récupérer le diesel.

Le déversement de diesel du Louis Jolliet estimé à 7500 litres

Un déversement de diesel provenant du bateau de croisière Louis Jolliet a nécessité l'intervention d'Urgence-Environnement, dimanche matin, au port de Québec.
Urgence-Environnement est présentement sur les lieux et travaille avec la Garde côtière pour faire récupérer le déversement estimé à 7500 litres. «Heureusement, les conditions maritimes de ce matin faisaient que le courant ramenait le carburant vers le quai», a expliqué le porte-parole d'Urgence-Environnement, Frédéric Fournier, sans pouvoir se prononcer sur la gravité de la situation.
Un bris électrique serait à l'origine du débordement d'un réservoir de carburant du bateau de croisière. Selon la Garde côtière, des traces de diesel ont été observées jusqu'à la pointe est de l'île d'Orléans, plus tôt dimanche matin.
C'est la garde côtière qui a avisé Urgence-Environnement du déversement vers 7h40. Des barrages flottants ont été installés pour contenir le débordement. Le Louis Jolliet est exploité par Croisières AML. «Le protocole d'urgence a été déclenché dès que le déversement a été constaté», a assuré Sarah Leblond, porte-parole de l'entreprise. «SIMEC, la firme accréditée avec laquelle on travaille, est sur les lieux et le déversement est déjà contrôlé. Les opérations devraient être terminées vers 17h.
Croisières AML a ouvert une enquête pour déterminer plus précisément la cause du bris électrique.