Les chercheurs ont  montré que la réduction du nombre de chenilles était plus importante sous les lampadaires utilisant des ampoules LED — plus blanches et donc plus similaires à la lumière du jour — que sous des ampoules classiques au sodium (HPS).
Les chercheurs ont  montré que la réduction du nombre de chenilles était plus importante sous les lampadaires utilisant des ampoules LED — plus blanches et donc plus similaires à la lumière du jour — que sous des ampoules classiques au sodium (HPS).

Le déclin des chenilles accentué par la lumière des lampadaires

AFP
Agence France-Presse
Article réservé aux abonnés
L’éclairage public n’est pas bon pour les insectes. En plus de perturber leur comportement, il peut aller jusqu’à réduire directement leur nombre, selon une étude menée dans le sud de l’Angleterre et dont les résultats ont été publiés mercredi dans la revue Science Advances.