La chaîne de montagne des Himalaya

Le bilan grimpe à 38 morts dans l'Himalaya

Un hélicoptère de sauvetage a repéré neuf corps, samedi, sur un sentier de marche dans le nord du Népal, portant à 38 le bilan des victimes d'une série d'avalanches et de tempêtes de neige qui a surpris des randonneurs plus tôt cette semaine, et notamment tué quatre Canadiens dont trois Québécois.
Les corps ont été aperçus dans le district de Dolpa, mais le relief à pic a empêché l'hélicoptère d'atterrir, a expliqué Yadav Koirala de la division de gestion des désastres de Katmandou.
L'hélicoptère a pu secourir trois survivants et des secouristes seront envoyés à pied pour retrouver les corps.
Les victimes sont fort probablement des porteurs népalais, selon Ram Chandra Sharma de l'association des agences de trek du Népal.
Le district de Dolpa est voisin de ceux de Manang et Mustang, dans le circuit de l'Annapurna, où ont été tuées la plupart des victimes, des marcheurs étrangers et des guides et villageois népalais. Outre les Canadiens, des Indiens, des Israéliens, des Slovaques et des Polonais ont aussi été victimes des avalanches.
Alors que plus de 300 personnes ont été secourues, parfois sur les versants de la montagne ou retrouvés par des villageois, des dizaines d'autres sont toujours abritées dans des gîtes de montagne.
Les tempêtes de neige accompagnaient la queue d'un cyclone qui avait frappé la côte indienne quelques jours auparavant. Le retour du beau temps aide les recherches à progresser.
Le bilan de cette tragédie est le pire enregistré au Népal. En avril dernier, une avalanche près du camp de base du mont Everest avait emporté 16 personnes.