À l’approche du 15 décembre, date à partir de laquelle les pneus d’hiver seront obligatoires partout dans la province, Recyc-Québec rappelle que les pneus vieillissants peuvent obtenir une deuxième vie.

L'autre vie des (vieux) pneus d'hiver selon Recyc-Québec

Pour certains, les premières bordées de neige riment avec l’arrivée du temps des Fêtes, mais à Recyc-Québec, les flocons annoncent aussi une période hautement achalandée dans la collecte de pneus usés.

À l’approche du 15 décembre, date à partir de laquelle les pneus d’hiver seront obligatoires partout dans la province, Recyc-Québec rappelle que les pneus vieillissants peuvent obtenir une deuxième vie.

Sa porte-parole, Brigitte Geoffroy, invite les automobilistes à rapporter leurs pneus chez leur garagiste, détaillant, concessionnaire ou même dans un écocentre. Dans le doute, l’application mobile «Ça va où?» peut les diriger au bon endroit, précise-t-elle.

Grâce à l’écofrais de 3 $ sur l’achat de pneus neufs, un service de récupération les recueille auprès de ces points de dépôt pour ensuite les acheminer vers des installations de recyclage et de valorisation énergétique.

«On ne met pas un pneu en bordure de rue», insiste Mme Geoffroy.

Parmi leurs débouchés, Recyc-Québec cite en exemple la fabrication de tapis, de surfaces de sport, de pare-chocs et de dalles de patio.