Le secteur de la grève Gilmour, juste à l'est du chantier maritime Davie, retrouvera sa vocation de pouponnière pour les poissons et de garde-manger pour les oiseaux migrateurs.

L'ancien dépôt à neige de l'anse Gilmour restauré pour les poissons et les oiseaux

Un ancien dépôt à neige sur le bord du fleuve à l'anse Gilmour à Lévis sera restauré grâce à la collaboration entre la Ville et le Port de Québec, qui, pour 1,25 million $, aménageront un nouveau milieu marin pour accueillir diverses espèces animales.
Mario Girard, président-directeur général de l'Administration portuaire de Québec, était présent à Lévis, hier, pour annoncer un projet de restauration d'un site qui a longtemps servi de dépôt à neige pour l'ancienne Ville de Lauzon. Le secteur de la grève Gilmour, juste à l'est du chantier maritime Davie, retrouvera sa vocation de pouponnière pour les poissons et de garde-manger pour les oiseaux migrateurs.
Enrochement de la berge
Le secteur de 5000 mètres carrés est sous juridiction du Port de Québec, qui gère les berges de part et d'autre du fleuve, de la rivière Montmorency à la rivière Cap-Rouge. Le remblai qui composait le sol de l'ancien dépôt à neige sera excavé et décontaminé, on procédera à l'enrochement de la berge et on plantera divers végétaux, arbustes et plantes aquatiques. On espère que les grands brochets, barbottes brunes, perchaudes, meuniers, anguilles et quelque 20 autres espèces de poissons viendront fréquenter l'endroit.
«Ça s'inscrit dans la nouvelle vision de développement durable du Port. On veut redonner l'accès au fleuve aux citoyens», a indiqué Mario Girard.
Le Port investira 1 million $ dans l'aventure, et la Ville de Lévis contribuera pour sa part à la hauteur de 225 000 $. Les travaux débuteront en mars et devraient se terminer en juin.