Lancement écolo pour le Défi Gaïa [VIDÉO]

Pour souligner la journée mondiale sans sac plastique, l’organisme Village Monde a dévoilé le parcours officiel de son Défi Gaïa : un évènement-­bénéfice en plein air qui aura lieu le 21 septembre.

À la marina de Cap-Rouge, un canot rempli d’ordures contraste avec la magnifique vue sur le fleuve. Une quinzaine de personnes se sont rassemblées devant un kiosque blanc, à quelques mètres des déchets. Pour célébrer la journée mondiale sans sac plastique, Village Monde a organisé une activité de nettoyage des berges de la rivière Cap-Rouge, et a exposé sa récolte pour sensibiliser les passants.

«Plutôt que de faire un lancement ordinaire, on conscientise l’ensemble de la communauté au problème des déchets. On a nettoyé les rives de la belle rivière Cap-Rouge qui est encore plus belle maintenant qu’elle est propre», explique le cofondateur et président de Village Monde, Charles Mony. 

Le deuxième Défi Gaïa aura lieu cette année à la Station touristique Duchesnay. «C’est un défi solidaire en nature, en canot, en vélo et en course à pied», détaille M. Mony. Les participants devront canoter pendant 6 km, puis faire 17 km de vélo et 8 km de course. «Nous sommes un organisme de Cap-Rouge et on soutient 600 communautés dans 50 pays. Chaque participant du Défi Gaïa décide de s’investir et de courir pour un pays et il y a une levée de fond. Cet argent sert à appuyer les communautés», souligne M. Mony.

En 2018, l’organisme avait récolté 17 000 $ pour 17 pays. Cette année, il souhaite aller chercher 30 000 $ pour une centaine de pays. «Il va avoir un défi jeunesse, des animations pour les enfants. Il va en avoir pour tout le monde, les sportifs, les familles et les jeunes», se réjouit-il.

Pour le tourisme durable

Bien qu’ils étaient peu nombreux au lancement, les quelques personnes présentes ont pu recevoir un sac réutilisable en échange d’un sac de plastique et observer une performance acrobatique de slackline de Karine Lequy sur la rivière. Le plastique récolté sera remis à l’artiste Louise Malé-Mole pour confectionner des objets.

Fondé en 2010, l’organisme Village Monde souhaite développer un tourisme durable. «Notre organisme fait la promotion du tourisme équitable et solidaire en zone éloignée pour que le tourisme soit considéré comme un moyen de développement économique pour ces petites communautés», explique la cofondatrice de Village Monde, Isabelle Vitté-Mony. Que ce soit au Québec, au Canada ou à l’international, l’organisme souhaite que l’environnement soit au cœur des préoccupations des touristes et des hôtes.