La tempête «restera dans les annales» météo

Avec jusqu'à 60 centimètres accumulés en tout juste une journée, la tempête qu'a connue Chaudière-Appalaches «restera dans les annales», affirme René Héroux, météorologue chez Environnement Canada.
Tel qu'anticipé mardi, le «pire» est tombé sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent, notamment en Beauce et dans le Centre-du-Québec. C'est d'ailleurs là que les conditions météorologiques ont donné le plus de fil à retordre aux automobilistes.
De 60 à 75 centimètres ont recouvert les villes de Victoriaville et de Drummondville, entre autres. «Des quantités comme ça, c'est probablement du jamais vu», indique le météorologue Simon Legault. Selon lui, il s'agit «probablement [de] la plus grande chute de neige en un seul événement» pour le Centre-du-Québec. 
En Chaudière-Appalaches, les plus importantes accumulations sont tombées entre la Beauce et la ville de Québec, affirme M. Legault. De son côté, Québec a reçu «une bonne trentaine de centimètres» entre mardi et mercredi. Le tout s'est élevé à environ 40 centimètres avec les accumulations de mercredi. 
Des rafales atteignant 120 km/h ont par ailleurs été enregistrées près du fleuve à Québec. «C'est du costaud!» a lancé René Héroux. Dans la ville même, les vents ont atteint les 90 à 100 km/h.
La tempête aura eu au moins un impact positif, soit l'élévation des températures, mentionne Simon Legault. «Ça restera plus près des normales de saison» pour les prochains jours, ajoute-t-il.
La chaussée enneigée a provoqué une soixantaine d'accidents, tous mineurs, sur le territoire du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) dans la seule journée de mercredi.
Le fleuve sort de son lit
Le fleuve Saint-Laurent est quant à lui sorti de son lit mercredi matin à Québec et à Lévis, causant des problèmes sur la rue Dalhousie, sur les boulevards Champlain et Sainte-Anne, ainsi que sur le chemin du Fleuve et la rue Saint-Laurent. Le fleuve a également envahi le boulevard Sainte-Anne, dans le secteur Montmorency. Deux résidences ont dû être évacuées du côté nord du fleuve.
Les dommages ont toutefois été relativement mineurs, assure le SPVQ. Et tout était rentré dans l'ordre peu avant 13h, mercredi.