La tempête laisse 30 cm sur Québec et se dirige vers l'est

La région de Québec aura reçu au total 20 cm de neige ou jusqu'à 30 cm en terrain montagneux, lors de la tempête de mardi à mercredi.
«Le plus gros est tombé, la tempête est finie à Québec et est maintenant davantage dans l'est», explique le météorologue Robert Michaud, d'Environnement Canada, en mi-journée mercredi.
Une «bande de neige» qui pourrait laisser 5 cm derrière elle est toujours prévue pour la fin de la journée et la soirée mercredi, mais les conditions de tempête ne devraient plus être réunies, selon M. Michaud.
Les vents pourraient toutefois reprendre de la vigueur en soirée, avec rafales de 70 km/h qui pourraient causer de la poudrerie.
Aucune route n'a été totalement fermée à la circulation au plus fort de la tempête, mais Transports Québec avertit les usagers que la chaussée est enneigée et que des lames de neige sont présentes à plusieurs endroits.
La Sûreté du Québec (SQ) a dénombré quelques sorties de route, dont un capotage à la hauteur du km 298 (Saint-Augustin) sur l'autoroute 40 est, survenu vers 6h30 mercredi. En état de choc, la conductrice n'a pas été blessée sérieusement.
Tôt mercredi matin, le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) dénombrait environ 40 collisions qui ont occasionné des blessures mineures ou des dégâts matériels sur son territoire depuis mardi midi.
À l'aéroport Jean-Lesage, des vols à destination ou en provenance de Sept-Îles et des Îles-de-la-Madeleine ont été annulés et d'autres ont du retard. Les autres vols vers Toronto ou les destinations soleil devraient avoir lieu comme prévu.
Vers l'est
C'est maintenant au tour de l'est du Québec de goûter au mauvais temps, avec des accumulations attendues de 15 à 25 cm d'ici la fin de la journée.
Des avertissements d'onde de tempête et de tempête hivernale sont en vigueur de Baie-Trinité à Sept-Îles. Les forts vents, atteignant jusqu'à 70 km/h, provoquent de la poudrerie et compliquent les déplacements partout le long du littoral.
Mais, c'est un peu avant 18h que la mer sera à son plus haut niveau sur la Côte-Nord. Environnement Canada anticipe que la «persistance» des vents risque de causer du déferlement dans les secteurs côtiers entre 16h et 20h pour Port-Cartier et Sept-Îles et de l'érosion dans les «zones à risque». En Gaspésie, Environnement Canada surveille surtout le secteur de Percé pour les mêmes raisons.
«Tant que ce n'est pas gelé, il y de la vulnérabilité le long des côtes», a expliqué Robert Michaud, d'Environnement Canada. «C'est un peu moins fort que le 30 (décembre)», a-t-il ajouté. C'est que Sept-Îles se remet difficilement de la «bombe météorologique» de vendredi, qui a causé de lourds dommages chez les riverains.
Un total de 43 bâtiments a été affecté par la tempête d'une rare intensité, forçant l'évacuation d'une vingtaine de résidences. Mercredi, une dizaine de citoyens n'avaient toujours pas été en mesure de réintégrer leur domicile. Huit maisons ont été «fortement endommagées» et risquent d'être déménagées ou même détruites.
Transports Québec indique que la route 138 entre La Malbaie et Baie-Sainte-Catherine, puis entre Tadoussac et Port-Cartier est interdite aux véhicules lourds en raison des conditions climatiques difficiles. En Gaspésie, une inondation de la route 132 mardi soir dans le secteur de Marsoui fait en sorte que la circulation a lieu en alternance.
Plusieurs services de traversiers ont dû être annulés mercredi en raison du mauvais temps, comme celui entre Matane et Baie-Comeau, entre Matane et Godbout, entre Rivière-du-Loup et Saint-Siméon et entre l'Île d'Entrée et Cap-aux-Meules, aux Îles-de-la-Madeleine. La traverse entre Baie-Sainte-Catherine et Tadoussac n'effectuait pour sa part que des départs aux heures.
Avec Fanny Lévesque
Du verglas plus à l'ouest
Plus de 60 000 clients sont privés d'électricité en raison du verglas.
Selon Hydro-Québec, la pluie verglaçante qui s'est accumulée dans les dernières heures cause des pannes en créant de la pression sur la végétation qui entre en contact avec les fils électriques.
Les régions les plus touchées sont les Laurentides, la Montérégie et l'Outaouais.
Avec La Presse Canadienne