Un véhicule du Département des transports de l'Alabama ferme l'accès à une partie de l'autoroute 98, qui a été inondée par la pluie de la tempête tropicale Gordon, mercredi.

La tempête Gordon touche terre sans devenir un ouragan, mais fait un mort

GULFPORT — La tempête tropicale Gordon a fait au moins un mort quand elle a touché terre tard mardi soir, même si elle ne s'est finalement jamais transformée en ouragan.

Un enfant a perdu la vie quand un arbre est tombé sur une maison mobile à Pensacola, en Floride.

Gordon a touché terre tout juste à l'ouest de la frontière entre l'Alabama et le Mississippi. Ses vents soufflaient à ce moment à environ 115 kilomètres/heure, soit quelques poussières de moins que la puissance d'un ouragan.

Ses vents avaient fléchi à 65 kilomètres/heure mercredi matin, mais Gordon n'a pas dit son dernier mot: les météorologues ont repéré des tornades possiblement nées de la tempête pendant la nuit, des crues-éclair sont possibles dans sept États et l'impact de Gordon pourrait être ressenti jusqu'en Iowa au cours des prochains jours.

Le Centre national des ouragans, à Miami, prédit jusqu'à 20 centimètres de pluie dans des secteurs de la Floride, de l'Alabama, du Mississippi, de la Louisiane, de l'Arkansas, du Missouri, de l'Iowa et de l'Illinois.

Plus de 27 000 foyers étaient privés d'électricité sur la côte de l'Alabama et dans la région de Pensacola.

Les gouverneurs de l'Alabama, du Mississippi et de Louisiane ont proclamé des États d'urgence.

Les autorités surveillaient maintenant d'autres tempêtes. L'ouragan Florence sévissait à environ 3900 kilomètres des États-Unis et les météorologistes s'attendaient à la formation d'une autre tempête près de la côte africaine.