La rivière Beaurivage à Sainte-Étienne-de-Lauzon se stabilise et une réintégration des résidents évacués serait même possible d'ici mercredi soir.

La rivière Beaurivage moins menaçante

La situation de la rivière Beaurivage à Sainte-Étienne-de-Lauzon se stabilise mercredi au lendemain de l'évacuation d'une trentaine de résidents riverains. Une réintégration serait même possible d'ici mercredi soir.
«Deux embâcles demeurent à proximité sur la rivière Beaurivage et sont en surveillance constante. Le premier se situe en aval du chemin Craig et le second est aux limites des territoires de Lévis et de Saint-Gilles (...) Considérant l'état de la situation actuelle et les conditions météorologiques à venir au cours des 48 prochaines heures, les experts hydrologues ne prévoient pas de débâcle à court terme», explique la Ville de Lévis par voie de communiqué.
Le débit de la rivière était descendu mercredi matin à 216 mètres cubes par seconde alors qu'il était à près de 300 mètres cubes la veille. Le seuil d'inondation minimale se situation à 216 mètres cubes.
La Ville a aussi rouvert le pont de la route 171. Mardi, quatre pelles mécaniques étaient postées sur le pont pour briser la glace à mesure qu'elle descendait le cours d'eau. La machinerie n'est pour l'instant plus nécessaire, mais le centre d'urgence demeure sur place pour exercer une surveillance constante.
La Ville pourrait annoncer mercredi après-midi que les citoyens évacués peuvent réintégrer leur résidence après le retrait de l'eau dans les rues touchées.