Les routes qui relient les îles entre elles sont impraticables, de sorte que les habitants au sud et à l'est de l'archipel ne peuvent se rendre sur l'île centrale du Cap-aux-Meules, où la majorité des services se trouvent.

La population des Îles-de-la-Madeleine neutralisée par la neige

Les Îles-de-la-Madeleine sont paralysées par d'importantes averses de neige tombées dans les derniers jours. Pendant que les rafales forcent la fermeture de plusieurs routes, des Madelinots sont confinés à leur résidence.
«On est au début janvier et on ne sait même plus ce qu'on va faire de la neige. C'est fou.» Le Madelinot Pascal Poirier ne se «rappelle pas de la dernière fois qu'il y avait eu de la neige à Noël». Depuis quelques années, elle avait plutôt pris l'habitude de recouvrir le sol à partir de la fin janvier.
Selon ses dires, l'hiver 2013-2014 est «exceptionnel». «Il neige tous les jours depuis le 20 décembre. Ça fait trois jours qu'on est dans le blizzard, les routes sont fermées. Les gens sont pognés chez eux», a résumé M. Poirier lorsque joint samedi par Le Soleil.
Les routes qui relient les îles entre elles sont impraticables, de sorte que les habitants au sud et à l'est de l'archipel ne peuvent se rendre sur l'île centrale du Cap-aux-Meules, où la majorité des services se trouvent.
Le professeur à la polyvalente des Îles-de-la-Madeleine estime qu'au moins 50 cm de neige se sont abattus sur les îles dans la dernière semaine. «Ce n'est pas tant les quantités de neige que les vents de 80 km/h qui rendent la visibilité complètement nulle» et qui forment des «caps de neige qui vont jusqu'à sept, huit pieds», expose-t-il.
«Faudrait pas que ça dure trop longtemps, parce qu'il y a des gens qui n'ont pas le moyen de se rendre à l'épicerie. Ça leur prendrait deux heures à pied», ajoute Pascal Poirier.
Selon Environnement Canada, les précipitations de neige devaient cesser la nuit dernière.