La faune boréale magnifiée en musique

La forêt Montmorency présente, jusqu’en septembre, sur le lac Bédard, des concerts fauniques, un spectacle acoustique en l’honneur de la faune de la forêt boréale. Chaque musicien se trouve dans un canot placé de manière à pouvoir jouer avec l’acoustique naturelle.

Les sept musiciens utilisent des instruments comme le violon, la cornemuse, la guitare, la flûte, l’accordéon, l’appeau, et même un piano.

«Le lac Bédard est un endroit où l’acoustique est extraordinaire. Les spectateurs sont assis sur des bancs sur la rive», explique Pierre Vaillancourt, guide naturaliste à la forêt Montmorency et musicien.

Mais le concert faunique, c’est plus qu’un simple concert : «Il y a une première partie où je prends le temps de présenter les musiciens, les gens peuvent voir les instruments, parce que sur le lac on ne voit pas grand-chose. Le spectacle à voir, ce sont les étoiles, les aurores boréales, les étoiles filantes. Après le concert, on a beaucoup de commentaires, les gens sont émus. Les gens reviennent aussi avec d’autres personnes», mentionne-t-il.

Le but est de décrocher au bord du lac et de s’imprégner de la nature autour. Au début du concert, Pierre Vaillancourt utilise des appeaux qui servent à imiter et à reproduire le son des animaux comme la grive des bois, les petits oiseaux, le canard ou l’oie. «Par la suite, ça se transforme en musique, artistiquement parlant, et on part sur de belles mélodies», souligne le musicien.

Pendant le concert, les animaux présents dans le parc participent également à leur manière. «On a déjà eu la chance d’avoir la participation des loups. Un soir à la toute fin du concert, après la pièce en l’honneur des loups, où on a recréé une meute avec les instruments, on a eu un rappel de la part des loups pendant une vingtaine de minutes», relate M. Vaillancourt.

Animaux intéressés et curieux

Le concert faunique sur l’eau est un vieux rêve réalisé par Pierre Vaillancourt. Guide naturaliste depuis 30 ans, il a travaillé dans le parc national de la Jacques-Cartier. «Je faisais le suivi sur les loups pour localiser les meutes. J’ai passé beaucoup de temps en forêt seul et, pour m’amuser, je me suis acheté une guitare. Quand je jouais le soir sur le bord d’un lac, et parfois dans le canot, je me suis aperçu que l’acoustique sonore est très bonne sur l’eau et que les animaux sont intéressés et curieux», confie-t-il.

Il a alors l’idée de rassembler un groupe de musiciens naturalistes pour donner un concert faunique sur l’eau. Sur la rive, les spectateurs entendent très bien les instruments, mais sur le lac les musiciens s’entendent peu. «Ça prend beaucoup de pratique pour livrer un spectacle juste et dont la musique est dans les temps», révèle-t-il.

Les concerts ont lieu les samedis soirs jusqu’au 1er septembre, de 20h à 22h45. Pour info : goo.gl/oQuGqM