Selon les plaignants, Ottawa n'aurait jamais dû autoriser Montreal, Maine&Atlantic (MMA) à transporter 72 wagons-citernes remplis de pétrole dans leur ville.

La CMQ s'intéresse au transport des matières dangereuses

La Communauté métropolitaine de Québec (CMQ) lance une étude sur le transport des matières dangereuses sur son territoire.
La tragédie de Lac-Mégantic et ses répercussions ont inspiré ce travail de recherche. La Ville de Québec a proposé à ses voisines d'avoir une approche globale. La CMQ veut établir le nombre et le sens des mouvements de matières dangereuses par rail, mais aussi par la route (70 % du volume), par bateau et par pipeline. Une analyse de risques identifiera les corridors problématiques.
Des mesures de prévention et des techniques d'intervention en cas d'accident seront suggérées, mais il reviendra aux municipalités d'ajuster leurs exigences et leurs plans d'urgence à partir de l'information recueillie.
La firme CPCS a obtenu le contrat de 161 283 $. Elle a un an pour déposer son rapport. Un comité de suivi impliquant les municipalités et leurs services de sécurité sera informé des résultats au fur et à mesure.