Tous les escadrons d'intervention immédiate de Valcartier seront déployés aujourd'hui. Chaque escadron comprend environ 75 soldats et entre 15 et 30 véhicules de combat.

Inondations: des soldats de Valcartier mobilisés

Quatre escadrons du 12e Régiment blindé de la base militaire de Valcartier sont partis prêter main-forte aux autorités locales samedi avant-midi, après que le gouvernement du Québec ait décidé de faire appel aux Forces armées canadiennes pour venir en aide aux victimes des inondations des derniers jours.
Des membres de l'unité d'intervention immédiate (UII) du Québec se préparent pour Opération LENTUS 1703 sur la Base Valcartier à Courcelette, Québec, samedi.
Deux convois sont partis samedi en matinée, l'un ayant pris la route de Gatineau, l'autre de Laval et de Rigaud, près de Montréal, a confirmé l'officier d'affaires publiques Mathieu Dufour. «Il s'agit d'une unité d'urgence qui a un mandat d'intervention domestique. Ce sont des soldats qui sont entraînés à toutes sortes de choses», a-t-il indiqué, précisant que les soldats sont en «mode mouvement», c'est-à-dire qu'ils ont apporté tout le matériel nécessaire pour répondre à une multitude de situations. 
Les troupes pourront aussi compter sur l'appui du 5e Régiment de génie de combat, des aéronefs de l'Aviation royale canadienne ainsi que des éléments de la Réserve navale.
Les détails des tâches que devront remplir les soldats restent toutefois à préciser. M. Dufour avance que le rôle des Forces canadiennes est d'assister les autorités locales. «On est là pour aider la population», a-t-il maintenu. 
Ce sont pour l'instant 410 soldats qui participent à cette mission à travers le Québec, alors que tous les escadrons d'intervention immédiate de Valcartier ont été déployés dans la journée de samedi. Chaque escadron comprend environ 75 soldats et entre 15 et 30 véhicules de combat. 
Le Nouvelliste de Trois-Rivières rapportait par ailleurs qu'un contingent de 70 militaires de Valcartier basés au manège de Shawinigan devait être déployés dans ce secteur pour venir en aide aux victimes des inondations en Mauricie et au Centre-du-Québec.  Avec La Presse canadienne