Le premier ministre Philippe Couillard est l'hôte pour trois jours de la Conférence des gouverneurs et des premiers ministres des Grands Lacs et du Saint-Laurent (photo).

Forum d'élus pour la santé du Saint-Laurent et des Grands Lacs

Une nouvelle Conférence permanente réunira les premiers ministres du Québec et de l'Ontario aux gouverneurs de huit États américains pour s'occuper de la santé économique et environnementale du Saint-Laurent et des Grands Lacs.
La première réunion a débuté, vendredi, à Québec. Elle se termine, dimanche. L'objectif est «d'équilibrer le développement économique, la protection de l'environnement et la coopération transfrontalière» d'une immense région comptant 60 millions d'habitants, a indiqué le gouverneur du Michigan, Rick Snyder.
En point de presse, le premier ministre québécois Philippe Couillard a résumé en deux chiffres l'importance que revêt le dossier. Le chiffre «20» parce que «20 % des réserves d'eau douce de la planète se retrouvent dans le bassin que nous représentons. Et «80» parce que 80 % de l'eau qui passe au port de Montréal provient des Grands Lacs.»
M. Couillard ne voit pas le transport maritime de pétrole sur ces eaux comme un phénomène particulièrement menaçant. Par contre, le réchauffement climatique semble plus préoccupant en faisant varier les niveaux d'eau. À ce propos, son homologue ontarienne Kathleen Wynne a présenté la lutte aux changements climatiques comme une priorité.