Finie l'eau embouteillée au Cégep de Sainte-Foy

À compter de 2019, il sera interdit de vendre de l'eau embouteillée au Cégep de Sainte-Foy, une première pour un établissement scolaire dans la région.
«Ça fait quatre ans qu'on travaille sur ça, qu'on fait de la pression sur le Cégep, sur la coop [Coopsco Sainte-Foy], qu'on sensibilise les étudiants aux effets néfastes de l'eau embouteillée» explique Amanda Barnes-Métras, présidente de l'Association étudiante du Cégep de Sainte-Foy (AÉCSF). «On est vraiment content d'avoir réussi notre bataille. C'est vraiment un gain historique pour l'asso», se réjouit l'étudiante de 20 ans qui s'implique depuis deux ans au sein de l'AÉSCF.
Présenté pour la première fois en juin 2014 à l'assemblée générale du Syndicat des professeurs, le projet vise à réduire l'empreinte écologique du Cégep de Sainte-Foy, ainsi qu'à contribuer à la santé physique et financière de ses élèves.
À terme, le Cégep souhaite avoir remplacé l'entièreté de ses abreuvoirs par des fontaines d'eau avec un dispositif pour les gourdes - c'est le cas pour déjà 25 % des abreuvoirs. Des machines distributrices de gourdes réutilisables seront également mises à la disposition des étudiants.
Tasses gratuites
En 2017, déjà 1000 tasses ont été remises gratuitement dans le Cégep. «C'est un beau message qu'on veut envoyer. Le Cégep, c'est un établissement d'enseignement, c'est ce qu'on veut laisser à la communauté collégiale, que vous pouvez faire des choix écologiques, vous avez le pouvoir sur votre consommation, il y a des options» indique Amanda Barnes-Métras.
Du côté de l'Université Laval, son Plan d'action de développement durable 2015-2018 ne prévoit pas l'élimination de l'eau embouteillée sur le campus, et ce, malgré les efforts faits en ce sens depuis plusieurs années par Univert Laval.