Comme le couvert de glace est encore épais, les embâcles, comme celui de la rivière Matane, ont causé des inondations et des débordements.

Embâcles et débordements de rivières dans l'Est-du-Québec

Plusieurs rivières du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie sont sous haute surveillance. Des embâcles et de fortes pluies ont causé des débordements mardi et mercredi.
Le secteur de la route de la Balade à Matane a été inondé, forçant ainsi l'évacuation de trois résidences.
À Matane, dans la nuit de mardi à mercredi, un embâcle dans la rivière Petit-Matane a causé un déversement. Les autorités ont eu recours à des pelles mécaniques afin de briser les glaces qui, de plus, menaçaient d'endommager un tuyau principal d'aqueduc. Les travaux se sont échelonnés tout l'avant-midi de mercredi. 
En sortant de son lit mercredi matin, la rivière Matane a causé l'inondation du secteur de la route de la Balade et a forcé, par le fait même, l'évacuation de trois résidences.
Comme le couvert de glace est encore épais, l'embâcle situé dans le secteur sud de Matane fait craindre le pire lorsqu'il atteindra le barrage Mathieu-D'Amours, situé au centre-ville de Matane. Les équipes d'urgence, en collaboration avec les employés de la Sécurité civile, sont sur un pied d'alerte, surveillant les agissements de la rivière.
Appréhendant la prochaine marée haute, les pompiers ont procédé, mercredi midi, à l'évacuation des stationnements de l'avenue D'Amours, au centre-ville de Matane. «Les occupants ont été avisés de se tenir prêts si une évacuation de ce secteur était nécessaire», précise la conseillère aux communications et affaires publiques par intérim de la Ville de Matane, Joan Michaud. 
La salle civique de l'hôtel de ville a été transformée en centre d'aide aux sinistrés. La Croix-Rouge et le Centre d'action bénévole de la région de Matane offrent leur soutien.
Ailleurs dans l'Est
À L'Isle-Verte, près de Rivière-du-Loup, un embâcle s'est formé sur la rivière Verte dans la soirée de mardi. Six résidences ont été inondées et deux d'entre elles ont dû être évacuées. 
À Sainte-Angèle-de-Mérici, non loin de Mont-Joli, la rivière Mitis a aussi débordé. Les pompiers sont intervenus dans la nuit afin d'évacuer sept personnes, dont quatre ont été prises en charge par la Croix-Rouge. Un centre d'urgence a été aménagé à la salle paroissiale de la municipalité.
À Kamouraska, une maison a été évacuée et la route 132, qui était inondée, a été fermée à la circulation pendant 19 heures entre Kamouraska et Saint-Germain.
Des avertissements de débâcles sont aussi en vigueur sur les rivières Ouelle, Trois-Pistoles, du Loup, Rimouski, du Sud au Témiscouata et Dartmouth à Gaspé.