La rivière Chaudière a envahi Beauceville, mardi.

Des rivières sous haute surveillance dans Portneuf, à Lévis et en Beauce

Avec les fortes pluies, plusieurs rivières pourraient déborder dans la région au cours des prochains jours. Les municipalités au bord des rivières Beaurivage, Sainte-Anne et Chaudière sont à pied d’œuvre pour se préparer au pire.

À Saint-Étienne-de-Lauzon à Lévis comme à Saint-Raymond dans Portneuf, les citoyens ont été invités à se préparer et à prévoir un plan B pour se mettre à l’abri en cas de forte inondation.

Selon le chef de la division du Service de Sécurité Incendie de Lévis, Daniel Lavoie, les débordements pourraient survenir samedi ou dimanche. «Pour l’instant, c’est stable à la rivière Beaurivage. Le niveau d’eau a diminué dans les dernières heures, mais on anticipe avec la pluie une augmentation de l’eau», explique-t-il.

M. Lavoie assure que toutes les équipes sont mobilisées pour venir en aide aux citoyens. «On a établi des seuils, dès qu’il va y avoir un dépassement, on va prévenir les citoyens pour une évacuation préventive».

La sécurité publique surveille également la rivière Chaudière. Il y a quelques jours, Saint-Georges et Beauceville ont été inondées.

Limiter les dégâts

À Saint-Raymond, dans Portneuf, les citoyens doivent également s’attendre à vivre une fin de semaine difficile avec la rivière Sainte-Anne. Celle-ci est sous surveillance intensive, mais les autorités espèrent que le travail effectué ces dernières semaines avec la pelle mécanique va limiter les dégâts. 

«On a créé un chenal d’écoulement sur 2-3 km en aval pour rétablir le courant de glace. Pour l’instant, l’eau s’écoule bien, mais le niveau d’eau pourrait augmenter et la glace pourrait créer de nouveaux embâcles», a-t-il mentionné. 

En 2014, ces deux municipalités avaient vécu de fortes inondations à cause de la montée rapide des eaux.