Des renforts de la SQ et du SPVQ pour la tempête [VIDÉO]

La Sûreté du Québec (SQ) et le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) envoient des renforts policiers sur les routes en prévision de la tempête costaude qui déferlera sur la région de Québec, mercredi.

Du côté de la SQ, le nombre de patrouilleurs est augmenté à la fois pour intervenir lors d’accidents aux endroits où la circulation est importante, comme les autoroutes, et pour porter secours aux gens qui sont empêtrés dans des zones plus éloignées, explique le sergent Louis-Philippe Bibeau, porte-parole de la SQ. 

«Ça peut aller à l’extrême, comme des fermetures de routes ou quand il y a des gens qui sont pris et qu’il y a déploiement de VTT et de motoneiges. Mais il y a aussi des opérations de sécurité routière avant que la tempête débute pour sensibiliser les gens à ralentir.» 

Mardi, les patrouilleurs de la SQ ont ainsi sévi contre les conducteurs qui ne réduisaient pas leur vitesse même si la visibilité est réduite à cause de la neige, comme le stipule l’article 330 du Code de la sécurité routière. 

Pour sa part, le SPVQ a aussi augmenté le nombre de patrouilleurs sur les routes pour la tempête. Des policiers qui devaient faire du travail de bureau ou des exercices de tir, par exemple, sont mobilisés sur le terrain. Si les écoles sont fermées, les policiers-écoles seront aussi affectés à la patrouille.

«On priorise vraiment la surveillance du territoire», dit David Poitras, porte-parole du SPVQ.

La Sûreté du Québec invite les automobilistes à réduire leur vitesse, à garder leurs distances avec le véhicule qui les précède et à s’assurer que leurs vitres, phares et feux sont bien dégagés.

La SQ les encourage aussi à prévoir leurs déplacements en consultant le site quebec511.info afin de vérifier l’état des routes qu’ils prévoient emprunter.

La pire de l’hiver?

Environnement Canada a émis un avertissement de tempête hivernale pour de nombreuses régions du Québec, dont celles de la capitale. 

La tempête qui devait commencer mardi soir pourrait être la plus grosse de l’hiver, avec une trentaine de centimètres de neige attendus à Québec.   

«Pour cet hiver, jusqu’à maintenant, c’est la plus grosse», note Simon Legault, météorologue pour Environnement Canada.

«C’est une tempête assez majeure en raison des impacts qu’elle va créer sur les réseaux routiers», précise M. Legault. 

La tempête sera accompagnée de vents forts qui provoqueront de la poudrerie, laquelle pourrait réduire la visibilité presque complètement.

«Mercredi, ça va être vraiment difficile, dit M. Legault. On conseille aux gens de ne pas se déplacer si ce n’est pas absolument nécessaire. Si on peut travailler de la maison, c’est mieux».  Avec Le Nouvelliste