Sortant de son lit presque chaque année, la rivière Beaurivage sera surveillée 24 heures sur 24 dans le secteur de Saint-Étienne-de-Lauzon, à Lévis.

Des caméras pour la rivière Beaurivage

Sortant de son lit presque chaque année, la rivière Beaurivage sera surveillée 24 heures sur 24 dans le secteur de Saint-Étienne-de-Lauzon, à Lévis.
La Ville de Lévis investit 130 000 $ pour se doter de quatre caméras de surveillance et de matériel pour mesurer en temps réel le niveau de la rivière.
«Avec les changements climatiques, il y a une forme de récurrence pour ce qui est des inondations. La rivière Beaurivage n'y échappe pas», commente Gaétan Drouin, directeur du Service de la sécurité incendie de la Ville de Lévis.
La Ville a également développé un système de messages téléphoniques automatisés pour que les 67 résidences à risque d'inondation soient averties dès que la rivière est sur le point de déborder. Le système sera testé lors de la crue ce printemps, mais M. Drouin croit que cette rivière doit dorénavant être surveillée à longueur d'année. Pour une deuxième année consécutive, environ 20 000 forages ont été faits dans la glace recouvrant la rivière Beaurivage, question de prévenir les embâcles.