Dix Québécois de divers horizons traverseront Anticosti du sud au nord.

De Québec à Anticosti: grand départ pour une caravane pédestre antipétrole

Un groupe de 10 marcheurs des quatre coins du Québec s'est envolé vendredi matin vers l'île d'Anticosti, à la découverte d'un sentier inexploré. Leur but: montrer que l'écotourisme est une voie d'avenir pour le développement de l'île.
Ils ont de 16 à 56 ans et ont été recrutés par Nature Québec. Sept membres de l'équipée sont partis de l'aéroport de Québec à bord d'un avion privé, pour parcourir un sentier de 115 kilomètres, du sud au nord de l'île. Les trois autres participants les attendent déjà sur l'île. Ils espèrent que cette Grande traversée en inspirera d'autres et sera le début d'un nouveau créneau touristique.
Selon eux, l'île n'a pas besoin du pétrole pour se développer. Leur randonnée est organisée alors que la compagnie Petrolia a obtenu les autorisations du gouvernement du Québec pour procéder à quelques forages exploratoires cet été. Une opération qui ne serait pas encore commencée toutefois. 
Jusqu'au 29 août
Les randonneurs seront accueillis lors d'une réception à Port-Menier vendredi soir. Leur périple de 10 jours débutera officiellement samedi matin et se terminera le 29 août. 
Comme ils n'auront qu'un téléphone satellite avec eux, ils ne pourront mettre en ligne quotidiennement des photos et des vidéos. Ils utiliseront plutôt leurs images à leur retour, comme support pour des conférences sur l'île d'Anticosti, qui seront organisées à Québec et à Montréal cet automne. 
Plus de détails à venir...