La rivière Saint-Charles est sortie de son lit, dimanche.

Cours d'eau sous surveillance

Plusieurs cours d’eau sont sous surveillance dans les régions de la Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches, alors que de grandes quantités de pluie sont attendues.

Pour l’instant, seule la rivière Saint-Charles serait sortie de son lit à moins d’un kilomètre en amont de la rivière Lorette. Une inondation mineure aurait été constatée. Selon les évaluations du ministère de la Sécurité publique, le niveau du cours d’eau serait cependant à la baisse. 

Une rincée est toutefois prévue lundi. Environnement Canada a émis un avertissement de pluie abondante pour plusieurs secteurs de la grande région de Québec; de 25 à 40 millimètres sont attendus. 

Dans Chaudière-Appalaches, la Sécurité publique garde un oeil sur la rivière Chaudière, particulièrement dans les secteurs de Sainte-Marie, Vallée-Jonction et Saint-Georges.

Au port de Québec, le niveau du fleuve Saint-Laurent est quant à lui jugé normal. 

«On a connu une période de forte crue vendredi. Mais samedi en fin d’après-midi, on observait une baisse des niveaux d’eau dans l’ensemble des cours d’eau de la région de Québec, sauf peut-être la Saint-Charles», explique France-Sylvie Loisel, directrice du bureau de la Sécurité publique responsable des régions du Nunavik, de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches. Vendredi, la rivière Chaudière était sortie de son lit et a causé des inondations en Beauce. 

Les employés de la sécurité civile se sont rendus sur le terrain hier, mais ont été rassurés de constater que la plupart des rivières dégonflaient. Ils sont donc rentrés au bercail.

Aux aguets

Le ciel continuant de pleurer, ils demeurent tout de même aux aguets, poursuit France-Sylvie Loisel. «Tout le monde est en alerte. On est en mode surveillance.»

La situation risque toutefois de s’aggraver au cours des prochaines heures en raison des précipitations attendues, note-t-elle. «Ça va aller probablement cette nuit ou au petit matin [lundi] avant qu’on voit l’impact de cette pluie-là. […] Ça prend un certain temps avant que tout ça ruisselle dans les cours d’eau.»

Le sol étant gorgé d’eau en cette période de l’année, la pluie s’écoule jusque dans les cours d’eau et le niveau peut monter rapidement. Des inondations mineures sont à prévoir le long de la Chaudière, prévient Mme Loisel. 

«Il faut demeurer vigilant. Les citoyens doivent être prévoyants et rester en lien avec leur municipalité», a conseillé Mme Loisel. 

S’ils ne savent pas qui contacter à la mairie locale, ou s’il n’y a pas de réponse, les citoyens peuvent ensuite appeler le Centre des opérations gouvernementales qui saura trouver le bon numéro de téléphone : 1 866 776-8345.

+

Plusieurs rues à Fredericton sont fermées en raison des inondations.

LA SITUATION NE S'AMÉLIORE PAS AU NOUVEAU-BRUNSWICK

FREDERICTON — Les autorités au Nouveau-Brunswick préviennent que les cours d'eau demeureront à des niveaux élevés pendant au moins quelques jours encore.

L'Organisation des mesures d'urgence (OMU) a indiqué dimanche que toutes les régions le long du bassin de la rivière Saint-Jean étaient menacées d'inondations, et que les secteurs déjà inondés le resteraient probablement pendant quelques jours.

Samedi après-midi, la rivière Saint-Jean se trouvait à 1,7 mètre au-dessus du niveau d'inondation à Fredericton et des sacs de sable étaient empilés devant plusieurs édifices historiques dans le centre-ville.

Dimanche, les eaux ne s'étaient retirées que légèrement, à 1,6 mètre au-dessus du niveau d'inondation.

Shawn Berry, porte-parole pour la Sécurité publique, a indiqué que les niveaux d'eau à Fredericton s'étaient stabilisés dimanche, mais qu'ils devaient augmenter pour des communautés plus au sud au cours des prochains jours.

M. Berry a affirmé que la Croix-Rouge avait aidé à l'évacuation de 22 maisons dans la province, tandis que plusieurs autres personnes avaient quitté leur domicile de leur propre chef pour aller résider chez des parents ou des amis.

Le premier ministre Brian Gallant a visité samedi des secteurs de Fredericton et de Maugerville touchés par les inondations.

Plusieurs rues à Fredericton sont fermées en raison des inondations.

Des responsables ont fait état de dommages importants par érosion sur l'autoroute 144 dans le secteur d'Edmundston et ont prévenu que certaines routes pourraient être submergées.  Kevin Bissett, La Presse canadienne