Coup de pouce à l'omble de fontaine dans la rivière du Berger

C'est un secret bien gardé, mais il y a un peu d'omble de fontaine - couramment nommée «truite mouchetée» - dans la rivière du Berger, ce petit filet d'eau qui se jette dans la rivière Saint-Charles. Et le poisson vient de recevoir un coup de pouce pour s'y reproduire encore davantage.
L'Organisme des bassins versants de la capitale (OBVC) a annoncé lundi qu'il vient de terminer un projet de «réhabilitation» de l'habitat de l'omble dans la rivière du Berger. Quatre seuils en bois ont été érigés et autant de frayères en gravier ont été aménagées sur un secteur de quelques centaines de mètres autour de l'avenue du Zoo.
«L'espèce était déjà présente, on en a vu un peu pendant les travaux [mais] c'est une population allopratique, qui est coupée de la population de la rivière Saint-Charles par des obstacles, notamment un barrage», dit la biologiste Nancy Dionne, directrice adjointe de l'OBVC. Il s'agit également de la seule espèce de poisson vivant dans ce tronçon de la rivière du Berger.
Le projet a coûté 30 000 $, dont 25 000 $ provenaient d'Environnement Canada et 5000 $ de la Caisse populaire de Charlesbourg. «C'est une amélioration de l'habitat, et on en a profité pour ramasser des déchets le long de la rivière et pour planter des arbres et des arbustes le long des berges», dit Mme Dionne.