L'école Montagnac de Lac-Beauport

Contamination à Lac-Beauport: trois résidences touchées

Ce sont les puits de trois résidences qui auraient été déclarés contaminés à la suite du déversement accidentel d'eaux usées provenant de l'école Montagnac avant les Fêtes.
Le dossier est revenu à l'ordre du jour lors de la première séance du conseil de 2017 alors qu'un citoyen dont les analyses d'eau n'avaient démontré aucune contamination s'inquiétait à savoir s'il devait faire analyser son puits de nouveau dans 200 jours.
«D'après les analyses qui ont été faites, seulement trois maisons ont été contaminées, mais on ne sait pas si ça vient de là. On va continuer à suivre ça de près», a indiqué la mairesse Louise Brunet.
«Je ne suis pas une experte, mais je ne pense pas qu'il y ait encore une problématique aujourd'hui», a ajouté Mme Brunet pour rassurer ce propriétaire. «C'est rassurant qu'il n'y ait eu que trois cas de contamination. Nous allons poursuivre les analyses au printemps car, présentement, le sol est gelé», a-t-elle précisé après la séance du conseil.
Erreur de construction
C'est une erreur de construction, soit l'inversion des tuyaux d'égout sanitaire et d'égout pluvial, qui aurait causé la situation. 
Des eaux usées avaient donc été déversées pendant quatre mois dans ce secteur. L'Institut national de santé publique craignait que les rejets de l'école aient pu contaminer les puits des résidences environnantes et avait publié, en collaboration avec la Municipalité, un avis d'ébullition.
La mairesse a ajouté lundi que la Municipalité vérifiait les connexions de la rue aux différents établissements, mais que le problème, corrigé depuis, se situait sous l'école. 
La conseillère municipale Sylvie Chartier a également précisé que la crainte de contamination avait poussé le conseil à envisager des inspections plus poussées. «Nous avons parlé de revoir les normes et d'avoir des inspecteurs afin de nous assurer que les raccordements soient bien faits», a-t-elle déclaré. Selon la mairesse, les vérifications toucheraient principalement les commerces et les institutions.
La mairesse sera de retour avec une nouvelle équipe
La mairesse de Lac-Beauport, Louise Brunet, sollicitera un nouveau mandat aux prochaines élections municipales. Après avoir vu son parti Avenir Lac-Beauport se dissoudre, elle se présentera aux côtés d'une toute nouvelle équipe.
Répondant à la question d'un citoyen, Mme Brunet a confirmé son retour lors de la séance du conseil de lundi soir. «C'est certain que je demanderai un nouveau mandat», a-t-elle brièvement commenté.
Après la séance, elle a confirmé au Soleil que le conseiller Andy Groskaufmanis, le seul à lui être demeuré fidèle, serait le seul membre du conseil actuel à briguer les suffrages à ses côtés.
«J'aurai avec moi une nouvelle équipe. Ils sont déjà choisis mais je ne dévoile pas leurs noms tout de suite», a-t-elle indiqué.
Quelques mois après l'élection de 2013, Mme Brunet avait vu les conseillers François-Bernard Saillant, Guy Gilbert, Even McHugh et Marc Bertrand quitter Avenir Lac-Beauport pour siéger comme indépendants et faire front commun dans l'opposition.